PUBLICITÉ

Des entrepôts de céréales visés par des frappes russes près d'Odessa

Un grenier à blé détruit par une attaque de drone russe dans un port du Danube près d'Odessa, en Ukraine, mercredi 16 août 2023.
Un grenier à blé détruit par une attaque de drone russe dans un port du Danube près d'Odessa, en Ukraine, mercredi 16 août 2023. Tous droits réservés Odesa Regional Administration Press Office via AP
Tous droits réservés Odesa Regional Administration Press Office via AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un premier cargo a par ailleurs quitté le port d'Odessa via un nouveau couloir maritime mis en place par Kyiv, malgré les menaces russes.

PUBLICITÉ

L'Ukraine a accusé mercredi Moscou d'avoir attaqué avec des drones des entrepôts de céréales sur un port du Danube dans la région méridionale d'Odessa et revendiqué la reprise d'un village sur le front Sud dans le cadre de sa contre-offensive contre la Russie.

"Les terroristes russes ont mené deux attaques par drones dans la région d'Odessa cette nuit", a annoncé le gouverneur de la région d'Odessa Oleg Kiper sur les réseaux sociaux.

"Conséquence des frappes ennemies sur un des ports du Danube : des entrepôts de céréales ont été endommagés", a-t-il ajouté. Ces ports sont devenus une plateforme clef pour les exportations de céréales depuis que Moscou est sorti en juillet d'un accord sur ces exportations par la mer Noire.

Les forces ukrainiennes ont annoncé avoir abattu 13 drones durant la nuit dans les régions méridionales d'Odessa et de Mykolaïv.

Un premier cargo a par ailleurs quitté le port d'Odessa via un nouveau couloir maritime mis en place par Kyiv, malgré les menaces russes, a annoncé mercredi le ministre ukrainien en charge des infrastructures.

La contre-offensive se poursuit

Parallèlement, l'Ukraine dit avoir repris un village de la région de Donetsk dans le cadre de sa contre-offensive contre la Russie.

"Ourojaïné a été libéré. Nos défenseurs sont établis à proximité. L'offensive continue" dans la région, a annoncé la vice-ministre de la Défense, Ganna Maliar, dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

La veille, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait affirmé que les ressources de l'armée ukrainienne étaient "quasiment épuisées" et que la contre-offensive lancée fin juin par Kyiv pour reprendre les zones occupées était un échec.

Situé dans une zone à la frontière des régions de Zaporijjia et de Donetsk, partiellement occupées par la Russie, Ourojaïné, dont la population d'avant-guerre est estimée à environ 1 000 habitants, fait partie d'un groupe de villages que les forces ukrainiennes ont tenté de libérer ces dernières semaines.

Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, a fait état mercredi matin de quatre personnes tuées et sept autres blessées dans la région par les forces russes au cours des dernières 24 heures.

La Russie frappée

Une personne a été tuée et deux autres blessées mardi dans un bombardement ukrainien dans la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a indiqué mercredi le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov.

"Malheureusement, il y a un mort", un homme qui a succombé à ses blessures dans la localité de Novaïa Tavoljanka, a-t-il annoncé sur Telegram, ajoutant qu'une femme était hospitalisée après avoir reçu des éclats d'obus et qu'un autre homme souffrait d'une commotion cérébrale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Controverse au sein de l'UE sur les céréales ukrainiennes

Vladimir Poutine rejette encore la responsabilité de la guerre en Ukraine sur les Occidentaux

Trois employés tués par une frappe russe dans une usine à Loutsk, dans l'ouest de l'Ukraine