EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les agriculteurs ukrainiens inquiets pour les exportations de céréales

Culture de céréales en Ukraine
Culture de céréales en Ukraine Tous droits réservés frame
Tous droits réservés frame
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis la rupture le mois dernier de l'accord sur les céréales, les frappes russes ciblées empêchent les exportations.

PUBLICITÉ

 Le mois dernier, la Russie se retirait de l'accord sur les céréales, qui prévoyait la protection des navires transportant des céréales ukrainiennes en mer Noire. Depuis, Moscou a intensifié ses attaques contre les ports et les infrastructures céréalières ukrainiens, tandis que l'Ukraine a frappé un port russe. Les agriculteurs ukrainiens se demandent donc comment ils vont pouvoir continuer à travailler.

"Nous ne pouvons pas vendre nos produits, dit Oleksandr Sivogorlo, car les infrastructures portuaires sont partiellement détruites et bloquées."

 Oleksandr Sivogorlo est agronome. La ferme pour laquelle il travaille a récolté 4 800 tonnes de blé ce mois-ci. Mais après la fin de l'accord qui permettait à l'Ukraine d'expédier des céréales dans le monde entier, Oleksandr Sivogorlo ne sait pas où sera écoulée sa production ni comment l'exploitation agricole survivra.

"L'Égypte a pris une très grande quantité de céréales. l'Inde, la Chine, les pays du Moyen-Orient achètent. L'Ukraine ne consomme que 15 à 20 % de ce qu'elle produit. Elle doit en exporter 80 %", ajoute-il.

 Aujourd'hui, l'Ukraine n'est plus en mesure d'exporter ses produits vers l'Europe. Sa seule option, plus coûteuse, ce sont les routes, le train, et des voies fluviales à travers l'Europe, une solution qui suscite des protestations de la part des pays voisins.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Exportation de céréales ukrainiennes : pas d'avancée majeure après de nouvelles négociations

Ukraine : l’OTAN pointe les restrictions sur l’usage d’armes occidentales

Guerre en Ukraine : les troupes russes gagnent du terrain