PUBLICITÉ

Le président de la Fédération espagnole de football s'excuse après avoir embrassé une joueuse

Le président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales.
Le président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales. Tous droits réservés RFEF
Tous droits réservés RFEF
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Luis Rubiales avait embrassé sur la bouche la joueuse Jenni Hermoso après la finale de la Coupe du monde remportée par l'Espagne.

PUBLICITÉ

Le président de la Fédération espagnole de football (RFEF), Luis Rubiales, a présenté ses excuses à propos du baiser sur la bouche donné sans son consentement à la joueuse espagnole Jenni Hermoso après la victoire au Mondial, un acte "sans aucune mauvaise intention", a-t-il expliqué dans une vidéo publiée lundi sur les réseaux sociaux.

"Dans un moment de plus en plus fusionnel, sans aucune mauvaise intention, sans aucune mauvaise foi, eh bien il s'est passé ce qui s'est passé", a-t-il déclaré.

"Ici, nous avons vu cela comme quelque chose de naturel, de normal et, je le répète, sans aucune mauvaise intention, mais à l'extérieur, il semble qu'une agitation se soit produite", a-t-il regretté, avant d'ajouter que "s'il y a des gens qui ont été blessés par cela, je dois m'excuser, il n'y a rien d'autre à faire".

Interrogé lundi matin par la radio publique espagnole, le ministre espagnol de la Culture et des Sports, Miquel Iceta, a jugé cet acte "inacceptable" et a demandé au président de la RFEF des "explications" et des "excuses".

Lors de la cérémonie de remise des prix, après la victoire de l'Espagne face à l'Angleterre (1-0) en finale de la Coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande, Luis Rubiales a félicité les championnes du monde et a embrassé la joueuse Jenni Hermoso sur la bouche.

Les images de la scène, qui ont fait le tour du monde, ont suscité une polémique.

"C'est une célébration spontanée qui sort comme ça, les deux sont très amis", ont expliqué dimanche à l'AFP des sources à la Fédération, tandis que la joueuse elle-même a semblé prendre la chose à la rigolade.

"C'était un geste mutuel totalement spontané, dû à l'immense joie de gagner une Coupe du monde. Le président et moi avons une excellente relation, son comportement avec nous tous a été excellent et il s'agissait d'un geste naturel d'affection et de gratitude", a déclaré Jenni Hermoso dans un communiqué fourni par la RFEF.

"Nous avons gagné une Coupe du monde et nous n'allons pas nous laisser distraire de l'essentiel", a ajouté la joueuse.

Luis Rubiales a par ailleurs regretté que cette polémique ait "terni" la célébration du "plus grand succès de notre histoire dans le football féminin".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Baiser forcé : Luis Rubiales suspendu par la Fifa, la sélection espagnole désertée

Les Hongrois aspergent d'eau froide les femmes pour Pâques

Science, entreprises et sports : Les femmes du Qatar qui font la différence