La Chine s'impose au Salon de l'Automobile à Munich

Carton plein pour BYD au salon automobile de Munich 2023
Carton plein pour BYD au salon automobile de Munich 2023 Tous droits réservés Sven Hoppe/(c) Copyright 2023, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Chine s'impose sur le Marché de l'Automobile à Munich. 41% des exposants présents cette année sont basés dans ce pays qui fait partie des leaders mondiaux de la voiture électrique.

PUBLICITÉ

C'est une offensive redoutable sur le marché automobile européen. La Chine expose ses nouveaux modèles au plus grand salon automobile du monde, qui se tient cette semaine à Munich. 41% des exposants sont basés dans ce pays, un des leaders mondiaux de la voiture électrique, aux prix imbattables.

"Ils développent vraiment rapidement ce marché des petites voitures en Chine. Et je pense que ce qui est intéressant, c'est qu'il y a toujours une pression en Europe pour essayer de trouver des moyens de réduire le coût des voitures électriques. Et les petites voitures sont en quelque sorte une façon de le faire" explique James Attwood, rédacteur en chef du magazine Autocar.

Le géant chinois BYD a présenté plusieurs modèles électriques, tandis que BMW a mis en avant son concept "Neue Klasse", avec pour objectif : six gammes de voitures électriques d'ici 2025.

Le constructeur chinois Deeproute s'est quant à lui concentré sur les capteurs et l'intelligence artificielle, avec un tout nouvelle modèle de voiture autonome.

"Les voies, les feux de circulation et bien d'autres informations, mais pour le moment, nous n'utilisons plus les données présélectionnées ou précalculées. Nous utilisons simplement nos capteurs" commente Xuan Liu, vice-président de Deeproute.ai.

Les constructeurs chinois arrivent sur le Vieux Continent avec une stratégie de plus en plus audacieuse et innovante. Dans un contexte d’inflation persistante et de hausse des prix, les consommateurs pourraient bien les préférer à leurs concurrents européens.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La voiture la plus rapide du monde est mise aux enchères : combien vaut-elle ?

L'industrie automobile appelle l'Europe à stimuler ses entreprises vers la transition verte

Transition énergétique de l'automobile : la Californie vise 2035