EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Près de 7 000 migrants débarqués à Lampedusa en moins de 48 heures

Près de 7000 personnes ont débarqué à Lampedusa en 48 heures.
Près de 7000 personnes ont débarqué à Lampedusa en 48 heures. Tous droits réservés Valeria Ferraro/Copyright 2023 The AP.
Tous droits réservés Valeria Ferraro/Copyright 2023 The AP.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La petite île italienne de Lampedusa s'efforce de faire face à l'afflux de migrants en provenance d'Afrique du Nord, après avoir accueilli plus de 7 000 personnes, soit l'équivalent de toute la population locale.

PUBLICITÉ

Le centre d'accueil, construit pour héberger moins de 400 personnes, était débordé, avec des hommes, des femmes et des enfants contraints de dormir dehors sur des lits de fortune en plastique, beaucoup enveloppés dans des couvertures d'urgence.

Des tensions ont éclaté mercredi lors de la distribution de nourriture par la Croix-Rouge italienne (CRI), qui gère le centre, provoquant l'intervention de la police.

Située à moins de 150 km des côtes tunisiennes, Lampedusa est l'un des premiers points d'escale pour les migrants traversant la Méditerranée.

Les journées de beau temps ont entraîné une augmentation des traversées ces derniers jours, avec l'arrivée de plus de 5 000 personnes en Italie pour la seule journée de mardi, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

La plupart ont été récupérées en mer sur des embarcations de fortune par les garde-côtes qui les amènent au port de Lampedusa. Mais beaucoup n'y parviennent pas. Selon l'agence de l'ONU pour les migrations, plus de 2 000 personnes sont mortes cette année lors de la traversée entre l'Afrique du Nord, l'Italie et Malte.

La dernière victime connue est un bébé de cinq mois, qui serait tombé à l'eau tôt mercredi alors qu'il faisait partie d'un groupe que l'on ramenait sur le rivage.

Centre d'accueil débordé

Depuis des années, le centre d'accueil de migrants de Lampedusa a du mal à faire face au nombre d'arrivants, les organisations humanitaires faisant état d'un manque d'eau, de nourriture et de soins médicaux.

La CRI a pris le relais en juin en promettant d'offrir un accueil plus "digne", mais elle a admis cette semaine qu'elle avait des difficultés face à l'afflux de migrants avec plus de 7 000 personnes sur place mercredi soir, un chiffre qui "pose des problèmes de gestion".

Quelque 5 000 personnes devaient être transférées d'ici la fin de la journée de jeudi vers la Sicile, où se trouvent des centres d'accueil plus importants.

Le gouvernement italien d'extrême droite a récemment alloué 45 millions d'euros à Lampedusa pour aider l'île à mieux gérer la situation des migrants. Mais la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni, élue il y a un an en promettant de mettre un terme à l'immigration massive, demande l'aide de l'Union européenne.

Près de 124 000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, contre 65 500 au cours de la même période l'année dernière.

Les chiffres n'ont toutefois pas encore dépassé ceux de 2016, lorsque plus de 181 000 personnes, dont beaucoup de Syriens fuyant la guerre, étaient arrivées en Europe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Euro de football 2024 : un match d'ouverture à sens unique entre l'Allemagne et l'Écosse

G7 : un accord trouvé pour décaisser 50 milliards de dollars pour l’Ukraine

Le G7 s'ouvre ce jeudi en Italie avec l'Ukraine et Gaza à l'ordre du jour