EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Des marches en soutien aux Palestiniens au Moyen-Orient

Manifestation pro-Hamas et pro-Palestinine à Beyrouth, au Liban, 7 octobre 2023
Manifestation pro-Hamas et pro-Palestinine à Beyrouth, au Liban, 7 octobre 2023 Tous droits réservés Bilal Hussein/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Bilal Hussein/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Arabie saoudite a fait une déclaration relativement discrète : elle appelle à l'arrêt des violences, mais mentionne que les actions du Hamas sont "le résultat de l'occupation continue et de la privation du peuple palestinien de ses droits légitimes".

PUBLICITÉ

Dans plusieurs pays du Moyen-Orient, des rassemblements pro-palestiniens ont réunis des milliers de sympathisants. 

Samedi soir, alors que les responsables turcs exprimaient leur neutralité formelle et leur "profonde inquiétude face à la violence", des milliers de personnes ont manifesté leur soutien au Fatah de l'Autorité palestinienne dans les rues d'Istanbul. 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lui exhorté Israéliens et Palestiniens à agir de manière raisonnable, tout en refusant de condamner le Hamas.

Les pays de la région, ouvertement ou indirectement, soutiennent et encouragent les actions du Hamas, et/ou tiennent Israël pour responsable de la situation.

Au Yémen, des marches pro-Hamas ont réuni des centaines de personnes à Sanaa. 

Au Liban, plusieurs rassemblements du Hezbollah, premier soutien du Hamas, ont réuni des milliers de participants à travers le pays. 

La Syrie voisine a ouvertement fait l'éloge du Hamas.

L'Arabie saoudite a fait une déclaration relativement discrète. Elle appelle à l'arrêt des violences, mais mentionne que les actions du Hamas sont "le résultat de l'occupation continue et de la privation du peuple palestinien de ses droits légitimes".

Le Koweït, l'Irak, le Qatar et Oman ont fait des déclarations similaires.

Quant à l'Iran, le gouvernement a ouvertement et directement félicité et soutenu le Hamas. Les parlementaires iraniens ont scandé "Mort à Israël" lors de la session du soir.  

Le conseiller du guide suprême iranien, le général Rahim Safavi, a déclaré : "nous serons aux côtés des combattants palestiniens jusqu'à ce que la Palestine et Jérusalem soient libérées".

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Deux touristes israéliens et un Egyptien tués par un policier en Egypte

Soutien inconditionnel des Occidentaux envers Israël, l'ONU convoque une réunion d'urgence

Israël-Gaza : les premières réactions internationales