PUBLICITÉ

Les pays occidentaux font bloc derrière Israël

Euronews
Euronews Tous droits réservés Tsafrir Abayov/AP
Tous droits réservés Tsafrir Abayov/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre jours après l'attaque du Hamas contre Israël, et malgré la violence de la réponse israélienne sur Gaza, les pays occidentaux, Etats-Unis en tête, insistent sur le droit de Tel Aviv à se protéger face aux attaques "terroristes".

PUBLICITÉ

Quatre jours après l'attaque du Hamas, les États-Unis affiche un soutien sans faille à leur allié historique dans la région.

Un porte-avions, l'un des plus gros de la flotte américaine, en route pour la région où il doit servir à dissuader notamment l'Iran de s'impliquer davantage dans la crise. Et des munitions doivent être livrées aux forces armés israéliennes. 

Le président Joe Biden et les dirigeants des pays alliés, le Royaume-Uni, la France, l'Italie et l'Allemagne, ont fait une déclaration commune exprimant à nouveau leur soutien à Israël et une "condamnation sans équivoque" du Hamas et de ses "effroyables actes de terrorisme".

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé à un accès humanitaire immédiat à la bande de Gaza après avoir exprimé sa consternation face à la volonté israélienne d'instaurer un siège complet de la région.

"Il est temps de mettre fin à ce cercle vicieux d'effusion de sang, de haine et de polarisation. Israël doit voir ses besoins légitimes de sécurité se concrétiser et les Palestiniens doivent voir se réaliser une perspective claire pour la création de leur propre État", a-t-il jugé. 

En visite à Moscou, le chef de la Ligue arabe, estime que l'escalade actuelle de la violence est due à l'occupation israélienne de longue date, au déclin de la solution à deux Etats et aux activités de colonisation d'Israël.

En Europe, les Premiers ministres grec, roumain et bulgare étaient réunis. Ils ont condamné sans équivoque les attaques du Hamas contre Israël lors d'un sommet tripartite. Sans pour l'instant en faire autant au sujet des bombardements en cours à Gaza.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza

MAJ: Israël annule la décision de confisquer le matériel de diffusion d'AP

M. Netanyahu qualifie l'annonce d'un mandat d'arrêt de la CPI de "nouvel antisémitisme".