PUBLICITÉ

Benjamin Netanyahu : "Tout membre du Hamas est un homme mort"

MTI
MTI Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Benjamin Netanyahu assure que "tout membre du Hamas est un homme mort" : déclaration du Premier ministre israélien au moment où le groupe islamiste menace d'exécuter des otages.

PUBLICITÉ

Les troupes israéliennes encerclent la bande de Gaza.

Selon le commandement militaire du pays, des centaines de milliers de soldats sont positionnés pour "exécuter la mission qui leur a été confiée."

La probabilité d'une opération terrestre a augmenté d'un cran avec la formation en Israël d'un gouvernement d'urgence sous la direction de Benjamin Netanyahu.

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien : "Chaque membre du Hamas est un homme mort. Le Hamas est comme l'État islamique, et il sera écrasé et éliminé de la même manière que le monde a écrasé et éliminé l'État islamique."

Selon les derniers chiffres israéliens, samedi dernier, les terroristes du Hamas ont assassiné au moins 1 200 personnes.

Israël est visé par des tirs de roquettes, Tsahal poursuit ses frappes sur Gaza et maintient son blocus sur l'enclave.

Les Nations Unies réclament la mise en place d'un couloir humanitaire.

Antonio Guterres, Secrétaire général de l'ONU : "Des fournitures cruciales pour sauver des vies, notamment du carburant, de la nourriture et de l'eau, doivent être autorisées à entrer à Gaza. Nous avons besoin d'un accès humanitaire rapide et non entravé maintenant."

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un processus de négociation avec le Hamas pour tenter d'obtenir la libération des otages enlevés par les terroristes.

Environ 150 personnes sont retenues prisonnières par le Hamas.

Le groupe islamiste fait planer la menace d'exécuter des prisonniers à chaque bombardement surprise de Tsahal sur Gaza.

Selon les Palestiniens, les bombardements ont fait au moins 1 200 de morts et la situation humanitaire à l'intérieur de l'enclave se détériore.

Les livraisons de vivre, de carburant et de fournitures médicales sont coupées.

Les hôpitaux de l'enclave sont au bord de l'effondrement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Il y aura une intervention terrestre à Gaza", Israël dit "travailler contre la montre"

Gaza : les combats se poursuivent en dépit de l'ordre de la CIJ à Israël de mettre fin à l'offensive de Rafah

Gaza : l'armée israélienne annonce avoir rouvert le point de passage de Kerem Shalom