Donald Tusk : "la Pologne a gagné, la démocratie a gagné, nous les avons chassés du pouvoir !"

Donald Tusk, ancien premier ministre polonais, s'adressant à ses partisans au siège de son parti à Varsovie, Pologne, 15 octobre 2023
Donald Tusk, ancien premier ministre polonais, s'adressant à ses partisans au siège de son parti à Varsovie, Pologne, 15 octobre 2023 Tous droits réservés Petr David Josek/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Pologne, les électeurs ont choisi les pro-européens de Donald Tusk, une claque pour les populistes nationalistes au pouvoir.

PUBLICITÉ

En Pologne, le suspens prend fin et c'est une bonne nouvelle pour les pro-européens. Selon les sondages à la sortie des urnes, l'opposition centriste a remporté la majorité parlementaire aux législatives ce dimanche. Les populistes nationalistes au pouvoir, Jaroslaw Kaczynski, du Parti droit et Justice (PiS) et l'extrême droite réunis ont été battus.

Immédiatement après la publication des sondages de sortie des urnes, le chef de file de l'opposition pro-européenne polonaise Donald Tusk a déclaré :

"La Pologne a gagné, la démocratie a gagné, nous les avons chassés du pouvoir (...) c'est la fin de cette mauvaise période, c'est la fin du règne du PiS".

Les trois partis d'opposition centriste, que sont la Coalition citoyenne (KO) de Donald Tusk, les chrétiens-démocrates de la Troisième voie et la Gauche, ont remporté ensemble 248 sièges dans le parlement de 460 députés, contre 212 sièges pour le PiS et la Confédération (extrême droite) réunis, selon les premières projections.

Jaroslaw Kaczynski, chef de file du parti Droit et Justice, a reconnu que le résultat était incertain.

Il a déclaré à ses partisans réunis à son siège que le résultat de son parti, avec près de 37 % des voix selon les sondages de sortie des urnes, était un grand succès, mais il a reconnu qu'il pourrait ne pas être en mesure de conserver le pouvoir.

"La question qui se pose à nous est de savoir si ce succès pourra se transformer en un nouveau mandat de notre gouvernement, et nous ne le savons pas encore. Mais nous devons garder espoir et savoir que, que nous soyons au pouvoir ou dans l'opposition, nous mettrons en œuvre ce projet de différentes manières", a déclaré Kaczynski.

Le sondage de sortie des urnes a une marge d'erreur de plus ou moins 2 points de pourcentage.

Le dépouillement des bulletins de vote est toujours en cours et la commission électorale de l'État espère obtenir les résultats définitifs d'ici mardi matin.

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Portraits de jeunes électeurs en Pologne, société profondément divisée

Législatives en Pologne, les partis en lice pour un changement historique

En Pologne, les agriculteurs manifestent à nouveau contre l'importation de céréales ukrainiennes