EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Proche-Orient et commerce, à l’agenda du sommet entre l'UE et les Etats-Unis

L'UE et les Etats-Unis se retrouvent vendredi 20 octobre à Washington pour un sommet
L'UE et les Etats-Unis se retrouvent vendredi 20 octobre à Washington pour un sommet Tous droits réservés VIRGINIA MAYO/AP2005
Tous droits réservés VIRGINIA MAYO/AP2005
Par Christopher Pitchers
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La présidente de la Commission européenne et le président du Conseil européen seront vendredi à Washington pour un sommet avec le président américain. La rencontre devait porter, en partie, sur les questions commerciales. Mais la guerre entre Israël et le Hamas devrait occuper les discussions.

PUBLICITÉ

Les responsables de l'Union européenne seront vendredi à Washington pour un sommet entre les deux partenaires. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel, rencontreront le président américain Joe Biden pour une réunion consacrée, entre autres, aux questions commerciales.

Mais la guerre entre Israël et le Hamas menace d'éclipser le sommet, après une semaine de messages contradictoires de l'UE.

"Je pense que ce sujet ne peut pas ne pas être à l'ordre du jour d'une manière ou d'une autre", juge l’eurodéputée Anna-Michelle Assimakopoulou (PPE).

Son collègue écologiste, Michael Bloss, estime pour sa part qu’il faut agir par étapes. "La première chose est que l'UE doit parler d'une seule voix et ensuite, nous pouvons nous coordonner avec nos partenaires transatlantiques", explique-t-il.

Le conflit au Proche-Orient devrait dominer les discussions, toutefois les deux partenaires n'oublient pas qu'il existe d'autres dossiers à régler.

Le premier concerne l'acier et l'aluminium. La question empoisonne les relations transatlantiques depuis la décision par l'ancien président américain, Donald Trump, d'imposer des taxes supplémentaires sur les importations venues d'Europe.

L'Union pourrait d'ailleurs lancer une sorte de double offensive commerciale contre la Chine. Les 27 devraient annoncer à la fois une enquête antisubventions sur les producteurs d'acier chinois et un accord avec les Etats-Unis pour freiner les exportations chinoises de métaux - qui, selon eux, inondent le marché mondial.

"La solution qui est en train d'être négociée est un "club carbone" ou un accord entre l'UE et les Etats-Unis pour promouvoir la production d'acier durable et décarboné et imposer des droits de douane aux pays qui ne produisent pas de manière décarbonée, c'est-à-dire, bien sûr, la Chine", précise Jacob Kirkegaard, chercheur au German Marshall Fund.

L'UE et Washington seraient aussi sur le point de conclure un accord sur les minéraux et matières premières critiques, nécessaires pour la production de batteries pour les véhicules électriques. Cet accord permettrait aux constructeurs automobiles européens de bénéficier des subventions américaines accordées dans le cadre de la loi sur la réduction de l'inflation. Ce texte a pour but à l'origine de promouvoir la production aux Etats-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'aide humanitaire devrait commencer à arriver ce vendredi à Gaza

Israël autorise l'entrée d'aide humanitaire dans Gaza depuis l'Egypte (gouvernement)

"Honte à vous !" : la colère d'Israël après la résolution de l'ONU appelant à une trêve humanitaire