EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Dans le Maine, la police toujours aux trousses du tireur présumé

Bowdoin dans le Maine, le 26 octobre 2023
Bowdoin dans le Maine, le 26 octobre 2023 Tous droits réservés Steven Senne/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Steven Senne/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police américaine recherche toujours activement, l'homme suspecté d'avoir tué 18 personnes dans un bowling et un bar de l'Etat du Maine.

PUBLICITÉ

Plus de Vingt-quatre heures après ce drame survenu dans le nord-est des Etats-Unis, la quête a semblé s'accélérer: les forces de l'ordre se sont rassemblées en début de soirée devant une maison appartenant, selon un voisin interrogé par l'AFP, à la famille du suspect. Drones, hélicoptère et véhicules blindés avaient aussi été appelés en renfort. 

"Sortez s'il vous plaît", a répété dans la nuit la police au mégaphone, "nous aimerions vous parler". Mais les forces de l'ordre sont ensuite reparties sans faire de déclarations aux journalistes - en nombre sur place - et les autorités ont semblé doucher les espoirs que le suspect identifié ait été localisé.

"Nous ne savons pour l'instant pas si Robert Card est dans l'une des maisons qui sont perquisitionnées par les forces de l'ordre" a écrit sur X (ex-Twitter), la police de l'Etat du Maine, qui participe à cette vaste traque au milieu d'un territoire rural et boisé.

Considéré comme "armé et dangereux" selon les autorités, Robert Card, 40 ans, réserviste de l'armée, a été identifié comme l'auteur présumé de la tuerie de mercredi à Lewiston. Une photo diffusée par la police montre un homme vêtu d'un haut marron entrant dans un bowling, fusil de type semi-automatique à l'épaule. 

Du fait de la cavale du tireur, les habitants ont reçu l'ordre de se confiner chez eux, transformant Lewiston en ville fantôme.

"Tragique et insensé"

Sept personnes, une femme et six hommes, ont perdu la vie au bowling, huit dans un restaurant à une douzaine de minutes de là, et enfin trois à l'hôpital.

Joe Biden a déploré jeudi matin un acte "tragique et insensé" et ordonné la mise en berne des drapeaux sur les bâtiments fédéraux.

"Une nouvelle fois, notre nation est en deuil", a déploré le président américain, appelant le Congrès à adopter "une interdiction des armes d'assaut" - énième appel du genre par le démocrate malgré une majorité introuvable depuis des décennies pour un tel changement de législation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Etats-Unis : l'auteur présumé des fusillades dans le Maine retrouvé mort

Tuerie d'Uvalde : le chef de la police, en charge des opérations, licencié

Après la tuerie d'Uvalde, le Texas accueille la grand-messe du lobby des armes