EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Etats-Unis : l'auteur présumé des fusillades dans le Maine retrouvé mort

Un policier américain dans l'Etat du Maine
Un policier américain dans l'Etat du Maine Tous droits réservés Robert F. Bukaty/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Robert F. Bukaty/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Christelle Petrongari avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Fin de la chasse à l'homme dans le Maine: l'auteur présumé de l'une des pires tueries de ces dernières années aux Etats-Unis (18 morts) a été retrouvé mort vendredi soir après s'être probablement suicidé avec une arme à feu.

PUBLICITÉ

"Il est mort (...) La police de l'Etat du Maine a localisé le corps", a indiqué la gouverneure du Maine Janet Mills lors d'une conférence de presse tard vendredi soir, sonnant la fin de deux jours d'angoisse et de confinement pour les habitants la petite ville de Lewiston.

Robert Card, 40 ans et réserviste de l'armée, semble s'être suicidé avec une arme à feu, d'après Michael Sauschuck, responsable de la sécurité publique du Maine.

Les autorités ont indiqué ne pas être en mesure de dire quand le suspect a mis fin à ses jours.

Mercredi soir, armé d'un fusil semi-automatique, cet homme avait ouvert le feu dans un bowling de Lewinston, puis une dizaine de minutes plus tard, dans un bar-restaurant de cette ville de 36.000 habitants, tuant 18 personnes et faisant 13 blessés.

Le corps de Robert Card a été retrouvé à 19H45 (23h45 GMT) près d'une rivière à Lisbon Falls, à une vingtaine de minutes de la ville de Lewiston où s'est déroulée la tuerie. Sa voiture avait été retrouvée dans les environs.

Dans la soirée à Lisbon Falls, des routes menant à la rivière Androscoggin étaient bloquées par la police, selon une journaliste de l'AFP.

"Ce soir, les habitants du Maine peuvent pousser un soupir de soulagement", a réagi sur X (anciennement Twitter) la sénatrice du Maine Susan Collins, qui a dit avoir été prévenue par le président Joe Biden "que l'auteur de ces attaques abominables à Lewiston avait été retrouvé".

Deux jours d'angoisse

Les Etats-Unis ont vécu "deux jours tragiques", a déclaré le président américain Joe Biden dans un communiqué. "Je continuerai à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour mettre fin à cette épidémie de violence armée. La communauté de Lewiston - et tous les Américains - ne méritent rien de moins", a-t-il ajouté.

En fin d'après-midi et alors que le suspect n'avait toujours pas été localisé, les autorités locales avaient annoncé la levée du confinement de la zone, tout en prévenant que la situation restait "dangereuse", et en appelant les habitants à rester "vigilants".

18 morts et 13 blessés

Sept personnes ont perdu la vie dans le bowling, huit dans le bar-restaurant et trois blessés ont succombé à l'hôpital.

Les victimes sont âgées de 14 à 76 ans. Parmi elles, un père et son fils de 44 et 14 ans, et un couple de 73 et 76 ans.

Un centre d'éducation pour sourds et malentendants, situé sur une petite île à 45 minutes au sud en voiture du Lewiston, a été particulièrement frappé par la tragédie: parmi les tués au bar-restaurant "Schemengees bar and Grille", quatre hommes ont des liens avec l'école, comme anciens élèves, éducateurs ou parents, a expliqué à l'AFP la directrice de l'établissement, Karen Hopkins.

Ces quatre amis s'étaient réunis mercredi soir pour jouer au cornhole, un jeu d'adresse typiquement américain, a-t-elle indiqué.

La tuerie de mercredi est la pire aux Etats-Unis depuis celle de l'école d'Uvalde au Texas, où un tireur avait abattu 19 enfants et deux enseignantes en mai 2022.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Dans le Maine, la police toujours aux trousses du tireur présumé

Fusillades dans le Maine aux Etats-Unis : au moins 22 morts, le tireur présumé activement recherché

Israël : un mort et un blessé dans une attaque au couteau dans un centre commercial