Guerre en Ukraine : engagement pour la paix aux pourparlers à Malte

Guerre en Ukraine
Guerre en Ukraine Tous droits réservés LIBKOS/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Les deux prochains mois seront décisifs pour l'Ukraine", a annoncé le président Volodymyr Zelensky à l'issue des pourparlers à Malte.

PUBLICITÉ

Plus de 60 pays se sont réunis à Malte pour participer à des pourparlers visant à mettre fin au conflit en Ukraine, avec le soutien de Kyiv. Cependant, ces discussions cruciales se sont déroulées sans la participation de Moscou et Pékin.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelenskyy, a conclu ces pourparlers en annonçant que "les deux prochains mois seront décisifs pour l'Ukraine"

Cette troisième session de pourparlers avait pour objectif de mettre un terme à l'invasion russe. Selon M. Zelensky, les deux jours de discussions ont abouti à l'adoption d'une déclaration fondamentale et unificatrice.

M. Zelensky pousse son plan de paix en 10 points, qui demande à la Russie de retirer toutes ses troupes hors des frontières internationalement reconnues de l'Ukraine.

"La réunion a confirmé un large intérêt et un soutien croissant pour les éléments clés de la formule de paix ukrainienne", a estimé un représentant de l'Union européenne. 

La Chine, qui refuse de condamner l'invasion russe, n'a pas envoyé de délégation à Malte, selon le responsable de l'UE.

L'Ukraine se prépare à un hiver éprouvant après plus d'un an et demi d'une guerre sanglante et de bombardements russes meurtriers, Kyiv anticipant de nouvelles frappes massives sur ses infrastructures énergétiques alors que sa contre-offensive a échoué pour l'instant à percer en profondeur les défenses russes.

Le spectre de Bakhmout plane sur Avdiïvka

Pendant ce temps, sur le terrain en Ukraine, l'armée ukrainienne signale des attaques russes dans plusieurs zones, en particulier autour d'Avdiïvka. 

Cette situation suscite des inquiétudes parmi les Ukrainiens, qui craignent que cette zone ne devienne un "second Bakhmout". 

Depuis 2014, Avdiïvka est presque située sur la ligne de front, et elle est devenue le théâtre de violents combats depuis le milieu du mois d'octobre, opposant les forces russes aux forces ukrainiennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie tranfère des forces dans le secteur d'Avdiivka

Guerre en Ukraine : Zelensky veut réformer la conscription

Zelensky : La guerre en Ukraine entre dans "une nouvelle phase"