EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le principal hôpital de Gaza plongé dans le noir à cause des combats

Une Palestinienne en larmes à Gaza.
Une Palestinienne en larmes à Gaza. Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Fatima Shbair/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les combats intenses ont lieu près des hôpitaux, Israël affirme que le Hamas se sert de ces endroits et des gens comme bouclier humain, ce que les médecins nient.

PUBLICITÉ

Les hôpitaux de Gaza sont au coeur des combats violents entre les troupes israéliennes et le Hamas. Dans le plus grand hôpital de Gaza le dernier générateur est tombé en panne de carburant, provoquant la mort d'un bébé prématuré et de quatre autres patients. L'armée israélienne nie assiéger l'hôpital Al Shifa à Gaza. Elle affirme que le Hamas a établi des postes de commandement dans et sous les hôpitaux, et utilise les civils comme boucliers humains. Le personnel médical de Shifa dément.

Des milliers de Palestiniens ont encore fui le nord de Gaza samedi, 200 000 en trois jours. Tsahal s'enfonce plus profondément dans les quartiers urbains. Le conflit a fait plus de 11 000 morts palestiniens.

La tension continue de monter à la frontière libanaise, alors que le Hezbollah dit introduire de nouvelles armes dans les combats contre Tsahal.

Le ministre israélien de la Défense a averti que Beyrouth pourrait subir le même sort que Gaza si le Hezbollah entraînait le Liban dans une guerre, et que les civils en paieraient le prix une fois encore.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le double appel de l’Union européenne pour le Proche-Orient

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre

Israël prétend que Fadi Al-Wadiya était un militant du Jihad Islamique