EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Finlande : la communauté russe s'inquiète de la fermeture de plusieurs postes frontières

Manifestation devant le Parlement finlandais contre la fermeture de plusieurs postes frontières, à Helsinki, le 18 novembre 2023.
Manifestation devant le Parlement finlandais contre la fermeture de plusieurs postes frontières, à Helsinki, le 18 novembre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Sergei Grits
Tous droits réservés AP Photo/Sergei Grits
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face à l’afflux de migrants, Helsinki a décidé de fermer quatre points de passages dans le sud-est du pays.

PUBLICITÉ

En Finlande, la communauté russe proteste contre la fermeture de plusieurs postes frontières.

Face à l’afflux de migrants, Helsinki a décidé de fermer quatre points de passages dans le sud-est du pays. Quatre autres restent ouverts dans le nord, mais ils sont plus difficile d’accès.

Les Russes et les binationaux de Finlande craignent d’être coupés de leurs proches.

"J'ai l'impression d'être coupée de ma famille, dit Vera Ponamoreva, résidente d'Helsinki. Je m'inquiète beaucoup, et eux aussi ont très peur. Tout le monde se souvient, même moi, de ce qu'était le rideau de fer, et c'est très effrayant de revenir à cela."

La Finlande, qui partage une frontière de 1 340 km avec la Russie et a adhéré à l'Otan en avril, a constaté depuis fin août un afflux de migrants sans visa originaires du Proche-Orient et d'Afrique, en particulier d'Irak, de Somalie et du Yémen.

"Nous sommes préparés à de nombreux scénarios. Voyons ce qu'il va se passer et nous réagirons si nécessaire", a dit un responsable des gardes-frontières.

Ces propos font écho à ceux du Premier ministre finlandais, Petteri Orpo, qui a déclaré jeudi que la Finlande s'était "préparée à différentes sortes d'actions, d'actes de malveillance de la part de la Russie, donc la situation n'est pas une surprise".

La fermeture des quatre postes-frontières est prévue jusqu'au 18 février 2024, quatre autres postes restant ouverts dans le nord de la Finlande.

Les relations entre les deux voisins se sont considérablement détériorées depuis février 2022 et l'offensive russe en Ukraine, une attaque qui a conduit la Finlande, inquiète pour sa propre sécurité, à rejoindre l'Otan.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Présidentielle finlandaise : Alexander Stubb et Pekka Haavisto au second tour

ISW : 'guerre hybride' de la Russie à la frontière finlandaise

Russie : le journaliste américain Evan Gershkovich condamné à 16 ans de prison pour "espionnage"