Guerre Israël-Gaza : le point sur la reprise des combats

Reprise des combats entre Israël et le Hamas, vendredi 1er décembre 2023.
Reprise des combats entre Israël et le Hamas, vendredi 1er décembre 2023. Tous droits réservés Ariel Schalit/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien a expiré vendredi matin, et les hostilités ont repris entre les belligérants.

PUBLICITÉ

Le Hamas et Israël se rejettent mutuellement la responsabilité de l'échec de la prolongation de la trêve, en reconnaissant notamment ne pas s'être entendus sur la liste des otages.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a également accusé le Hamas d'avoir "violé l'accord" et "tiré des roquettes" vers Israël.

Plus de 60 morts à Gaza

La reprise des bombardements israéliens dans la bande de Gaza a fait "plus de 60 morts", a annoncé dans un communiqué le ministère de la Santé du territoire contrôlé par le mouvement islamiste palestinien, qui a également fait état de "dizaines de blessés" dans des "bombardements aériens sur des civils".

Dès les premières explosions vendredi matin, des milliers d'habitants du petit territoire palestinien ont repris la route des hôpitaux et des écoles devenus camp de fortune pour les déplacés, ont constaté des journalistes de l'AFP à travers Gaza, ajoutant que des habitants se pressent notamment pour donner leur sang.

Inquiétudes de la communauté internationale

Le Qatar, principal médiateur entre Israël et le Hamas, a exhorté la communauté internationale à agir rapidement pour mettre fin à la violence dans la bande de Gaza.

Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme, Volker Türk, a qualifié de "catastrophique" la reprise des hostilités, exhortant "toutes les parties et tous les Etats ayant une influence" sur les belligérants "à redoubler d'efforts, immédiatement, pour garantir un cessez-le-feu".

"L'inaction est, par essence, un feu vert donné à la tuerie des enfants", a de son côté affirmé le porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), James Elder, à des journalistes à Genève, via une liaison vidéo depuis Gaza.

La France a jugé vendredi "indispensable" de réinstaurer une trêve, estimant "regrettable" et de "mauvaise nouvelle" la reprise des combats entre Israël et le Hamas.

Poursuite des négociations

"Les négociations sur la trêve à Gaza avec les médiateurs du Qatar et de l'Egypte se poursuivent", a déclaré à l'AFP une source informée des discussions sous le couvert de l'anonymat, après une nuit d'intenses négociations.

Les Etats-Unis disent aussi  qu'ils "continuent à travailler" en vue d'une trêve humanitaire à Gaza.

Des otages israéliens toujours à Gaza

Les sept jours de trêve ont permis la libération de 80 otages israéliens, des femmes et des enfants, et de 240 prisonniers palestiniens, également des femmes et des mineurs.

Une vingtaine d'étrangers ou binationaux, en majorité des Thaïlandais travaillant en Israël, ont également été libérés hors du cadre de l'accord.

La guerre entre Israël et le Hamas, entrée vendredi dans son 56e jour, a été déclenchée par l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza, où il a pris le pouvoir en 2007.

Selon Israël, 1 200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées lors de cette attaque au cours de laquelle environ 240 personnes ont été enlevées et emmenées dans la bande de Gaza.

En représailles, Israël, qui a juré d'"anéantir" le Hamas, a bombardé sans relâche la bande de Gaza, où son armée est entrée, avant le début d'une trêve le 24 novembre, qui a expiré vendredi matin.

Plus de 15 000 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, parmi lesquelles 6 150 âgées de moins de 18 ans, selon le gouvernement du Hamas. La Défense civile de Gaza estime par ailleurs que plus de 7 000 personnes sont portées disparues.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque terroriste à Jérusalem-Ouest : trois Israéliens tués, les deux assaillants abattus

Gaza : les condamnations se multiplient à l'encontre d'Israël

Gaza : l'armée israélienne tire sur des Palestiniens au cours d'une distribution alimentaire