Mer Rouge : l'armée américaine abat des missiles balistiques et coule des navires houthis

Un missile d'attaque terrestre Tomahawk (TLAM) est lancé depuis le croiseur lance-missiles USS Cape St. George (CG 71), en opération dans la mer Méditerranée, le 23 mars 2003.
Un missile d'attaque terrestre Tomahawk (TLAM) est lancé depuis le croiseur lance-missiles USS Cape St. George (CG 71), en opération dans la mer Méditerranée, le 23 mars 2003. Tous droits réservés Kenneth Moll/Copyright 2003 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Maersk Hanzghou, battant pavillon singapourien et appartenant au Danemark, a été la cible d'une attaque des Houthis du Yémen.

PUBLICITÉ

L'armée américaine a déclaré dimanche avoir abattu deux missiles balistiques tirés vers un porte-conteneurs par les rebelles Houthis du Yémen en mer Rouge.

Quelques heures plus tard, quatre bateaux ont tenté d'attaquer le même navire, les forces américaines ont alors ouvert le feu, tuant plusieurs personnes armés, a indiqué le Commandement central américain (Centcom). Personne n'a été blessé à bord du navire.

Le Maersk Hanzghou, battant pavillon singapourien et appartenant au Danemark, a signalé avoir déjà été touché par un missile samedi soir alors qu'il traversait le sud de la mer Rouge et a demandé de l'aide, a indiqué le Centcom dans un communiqué. Les USS Gravely et USS Laboon ont répondu à l'appel à l'aide. Le navire serait en état de naviguer et aucun blessé n'a été constaté, ajoute le communiqué.

"Il s'agit de la 23e attaque illégale menée par les Houthis contre le transport maritime international depuis le 19 novembre", a déclaré le Centcom.

Dans un autre communiqué, le Centcom a déclaré que le même navire avait émis un appel de détresse supplémentaire concernant une deuxième attaque "menée par quatre petits bateaux houthis soutenus par l'Iran". Les assaillants ont tiré avec des armes légères sur le Maersk Hanzghou, se trouvant à moins de 20 mètres du navire.

Une équipe de sécurité embarquée sur le navire a riposté, a indiqué le Commandement central américain. Les hélicoptères américains du porte-avions USS Dwight D. Eisenhower et du USS Gravely ont répondu à l'appel de détresse et ont émis des avertissements verbaux aux assaillants. Les équipages des petits bateaux ont ouvert le feu sur les hélicoptères en utilisant des armes légères, indique le communiqué.

"Les hélicoptères de la marine américaine ont riposté en état de légitime défense", coulant trois des quatre bateaux, tuant les équipages tandis que le quatrième bateau a fui la zone, a déclaré le Centcom, précisant qu'aucun dommage au personnel ou à l'équipement américain n'a été signalé.

Les Houthis, soutenus par l'Iran, ont revendiqué des attaques contre des navires en mer Rouge qui, selon eux, sont soit liés à Israël, soit se dirigent vers des ports israéliens. Ils affirment que leurs attaques visent à mettre fin à l’offensive d’Israël à Gaza à la suite de l’attaque du Hamas le 7 octobre.

Samedi, le commandant en chef des forces navales américaines au Moyen-Orient a déclaré que les Houthis n'ont montré aucun signe d'arrêt de leur attaques "imprudentes" contre des navires commerciaux dans la mer Rouge, alors même que de plus en plus de pays se joignent à la mission maritime internationale visant à protéger les navires dans cette voie navigable vitale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mer Rouge : les États-Unis ont abattu 12 drones et 5 missiles tirés par les rebelles Houthis

Crise en mer Rouge : les consommateurs épargnés pour le moment

Attaques de navires en mer Rouge et au large de l'Inde : Washington accuse l'Iran