Bande de Gaza : Israël annonce le retrait de milliers de soldats

a
a Tous droits réservés / Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que ses opérations militaires se concentrent désormais dans le centre de la bande de Gaza, l’armée israélienne a annoncé le retrait de milliers de soldats.

PUBLICITÉ

Près de trois mois après le début de ses opérations militaires dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a annoncé le retrait de milliers de soldats. En attendant, les bombardements se poursuivent et se concentrent désormais dans le centre du territoire, malgré la présence sur place de nombreux réfugiés qui ont fui le nord de l'enclave palestinienne.

C’est le cas particulièrement de la ville de Khan Younès, théâtre de nombreuses frappes israéliennes ces derniers jours. Le Croissant-Rouge a annoncé y avoir installé un camp pour accueillir ces déplacés.

Et alors que plusieurs kibboutz situés autour de la bande de Gaza avaient été évacués après l’attaque du Hamas, le gouvernement israélien a annoncé que certains habitants pourraient prochainement rentrer chez eux.

"Conformément aux recommandations des FDI (Forces de défense israéliennes), nous serons bientôt en mesure de renvoyer des communautés chez elles, dans des zones situées dans un rayon de quatre à sept kilomètres au nord de la bande de Gaza. La première phase concernant sept communautés a déjà été décidée, elles ont été informées. Le kibboutz Dorot, où nous nous trouvons actuellement, en fait partie", a expliqué Yoav Gallant, ministre israélien de la Défense.

Plusieurs kibboutz ont été attaqués par le Hamas le 7 octobre 2023. Comme celui de Kfar Aza, situé à deux kilomètres de la bande de Gaza. Sur les 800 personnes qui y habitaient, plus de 100 ont été tuées.

Au total, environ 1140 personnes ont été tuées par le Hamas le 7 octobre.

Les opérations militaires de l’armée israélienne, décidées en représailles à l'attaque du Hamas, ont fait plus de 22 000 morts, selon le ministère de la Santé du Hamas, et devraient durer tout au long de l’année 2024, selon Tsahal.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Saleh al-Arouri, numéro 2 du Hamas, tué dans une frappe israélienne près de Beyrouth

Guerre Israël-Hamas : l'aide humanitaire parachutée sur la bande de Gaza

Guerre à Gaza : les pourparlers de paix vont se poursuivre cette semaine, mais les raids continuent