L'immigration clandestine, une priorité pour la Première ministre italienne Giorgia Meloni

La présidente du Conseil, Giorgia Meloni, lors de sa conférence de presse le 4 janvier 2024.
La présidente du Conseil, Giorgia Meloni, lors de sa conférence de presse le 4 janvier 2024. Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Giorgia Orlandi
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Première ministre italienne Giorgia Meloni estime que la lutte contre l'immigration clandestine passe par des partenariats solides avec les pays africains. Un sujet qui sera abordé au sommet du G7.

PUBLICITÉ

La traditionnelle conférence de presse de la Première ministre italienne a déjà été reportée à deux reprises, et elle a finalement eu lieu aujourd'hui. Ce retard est dû au fait que Giorgia Meloni, a récemment souffert de plusieurs problèmes de santé. Aujourd'hui, c'était l'occasion pour la Première ministre de répondre à une série de questions. 

En effet, la presse a duré près de 3 heures, abordant les sujets les plus urgents, de l'état de l'économie italienne jusqu'aux prochaines élections européennes. Giorgia Meloni a expliqué qu'elle n'a pas encore décidé si elle se présentera ou non à ces élections. Elle a déclaré qu'elle excluait la possibilité de former une coalition avec une aile gauche. Puis ellea abodré la crise des migrants, un sujet très sensible ici en Italie, étant donné que le pays est depuis longtemps en première ligne dans la lutte contre l'immigration clandestine.

Et elle a déclaré qu'elle n'était pas encore satisfaite des résultats obtenus par son gouvernement jusqu'à présent et qu'il fallait faire davantage. Elle a ajouté que la solution au problème réside dans la possibilité d'investir davantage de ressources dans l'externalisation du contrôle des frontières, notamment lorsqu'il s'agit de construire de nouveaux partenariats avec l'Afrique. Elle a déclaré que l'Afrique serait le principal sujet du prochain sommet du G7 qui aura lieu sous la présidence italienne.

Elle a également évoqué la nouvelle réforme constitutionnelle que son gouvernement a récemment proposée et qui est débattue au Parlement. Cette réforme ne changerait pas le rôle du chef de l'État, mais elle permettrait plutôt de prolonger la durée du futur gouvernement italien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elon Musk invité à la fête de Giorgia Meloni en l'honneur de la jeunesse conservatrice italienne

En Italie, Giorgia Meloni propose de faire élire le premier ministre au suffrage universel direct

Le printemps avant l'heure sur les plages italiennes