Le Bélarus accusé d'envoyer des enfants ukrainiens s'entraîner avec son armée

Le président du Belarus, Alexandre Loukachenko, photographié en décembre.
Le président du Belarus, Alexandre Loukachenko, photographié en décembre. Tous droits réservés AP/Belarusian Presidential Press Service
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le Bélarus est accusé d'avoir transféré illégalement des enfants ukrainiens depuis les territoires occupés pour s'entraîner avec son armée.

PUBLICITÉ

La télévision d'État bélarusse a rapporté, mercredi, que les autorités ont envoyé un groupe d'enfants ukrainiens récemment arrivés depuis les territoires ukrainiens occupés pour s'entraîner avec l'armée bélarusse, afin d'apprendre à évacuer en cas d'incendie.

L'Ukraine et l'opposition bélarusse affirment que la Biélorussie, allié de la Russie, procède au transfert illégal d'enfants ukrainiens à grande échelle vers le Bélarus. Ce qui, selon les critiques, constitue une campagne d'endoctrinement des enfants en faveur de la Russie.

Le rapport, publié mercredi, fait référence à quelque 35 enfants de la ville ukrainienne d'Antratsyt, occupée par les Russes, dans l'est de l'Ukraine.

Ils auraient été envoyés dans la ville de Mogilev, dans l'est du Bélarus.

La chaîne de télévision publique, Belarus 1, a expliqué que les enfants étaient hébergés dans un sanatorium et pris en charge par des employés du ministère des Situations d'urgence. Les militaires "apprennent aux enfants comment se comporter dans des situations extrêmes", rapporte la chaîne de télévision d'État.

Selon une étude récente de l'université de Yale, plus de 2 400 enfants ukrainiens âgés de 6 à 17 ans ont été amenés au Bélarus depuis quatre régions ukrainiennes partiellement occupées par les troupes russes.

L'opposition bélarusse a demandé à la Cour pénale internationale de traduire en justice le président bélarusse, Alexandre Loukachenko, et les membres de son gouvernement pour leur implication dans le transfert illégal d'enfants ukrainiens vers le Bélarus.

Des images de la télévision d'État diffusées mercredi montrent les enfants ukrainiens portant le drapeau russe cousu sur leurs manches.

Les autorités ukrainiennes ont déclaré qu'elles enquêtaient sur la déportation des enfants et qu'il s'agissait d'un possible génocide.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky dénonce la lenteur du rapprochement avec l'OTAN

A l’intérieur du réseau à l’origine de la déportation de milliers d’enfants ukrainiens en Russie

Bélarus : élections étroitement contrôlées, l'opposition appelle au boycott