Primaires républicaines : Chris Christie jette l'éponge, un boulevard pour Donald Trump

Chris Christie s'est retiré de la course à la candidature républicaine.
Chris Christie s'est retiré de la course à la candidature républicaine. Tous droits réservés Mike Derer/AP2009
Par avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ex-gouverneur du New Jersey a annoncé mercredi son retrait des primaires républicaines qui commencent dans quelques jours. Il était l'un des critiques les plus virulents de Donald Trump.

PUBLICITÉ

Un rival de moins face à Donald Trump : l'ancien gouverneur du New Jersey, Chris Christie, a annoncé mercredi qu'il mettait fin à sa campagne pour l'investiture républicaine à l'élection présidentielle de 2024.

Ce retrait marque la sortie du critique le plus virulent de l’ancien président des Etats-Unis.

Chris Christie a déclaré mercredi qu'il mettait fin à sa candidature républicaine à la présidentielle quelques jours seulement avant les premiers caucus de l'Iowa, dans un ultime effort pour refuser à Donald Trump une trajectoire de transition vers l'investiture.

"Mon objectif n'a jamais été d'être simplement une voix contre la haine, la division et l'égoïsme de ce qu'est devenu notre parti sous Donald Trump", a déclaré Christie dans le New Hampshire.

"J'ai toujours dit que s'il arrivait un moment dans cette course où je ne voyais pas de moyen d'atteindre cet objectif, je me retirerais", a-t-il déclaré. "Ce n'est pas une voie pour moi de remporter l'investiture, c'est pourquoi je suspends ce soir ma campagne à la présidence des États-Unis."

Il n’était pas clair si l'ex-gouverneur soutiendrait immédiatement l’un de ses rivaux, mais il a été entendu critiquer l’ancienne ambassadrice de l’ONU Nikki Haley lors d’une diffusion en direct organisée par sa campagne avant l’événement. "Elle va se faire fumer", a-t-dit. "Elle n'est pas à la hauteur de ça." Il a déclaré que le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, l'avait appelé, pétrifié à l'idée de soutenir la candidate Haley, mais le micro avait été coupé avant que Christie ait fini de parler.

Cet abandon est une surprise, étant donné que Chris Christie avait misé le succès de sa campagne sur la première primaire du New Hampshire, qui aura lieu dans moins de deux semaines. Il avait insisté mardi soir sur le fait qu'il n'avait pas l'intention de quitter la course, continuant de se présenter comme le seul candidat disposé à affronter directement l'ancien président.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le froid va-t-il perturber le caucus républicain de l'Iowa ?

Ambiance glaciale pour le lancement des primaires aux Etats-Unis

Donald Trump : "je ne serai pas un dictateur, sauf le premier jour"