Le Qatar négocie l'arrivée d'aide médicale à Gaza

Des soldats israéliens à Khan Younis, dans le Sud de la bande de Gaza, le 10.01.2024.
Des soldats israéliens à Khan Younis, dans le Sud de la bande de Gaza, le 10.01.2024. Tous droits réservés Ohad Zwigenberg/Copyright 2024 The AP All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La situation dans l'enclave palestinienne est absolument hors de contrôle, dénoncent les équipes médicales.

PUBLICITÉ

Face à la situation médicale et sanitaire catastrophique dans la bande de Gaza, le Quatar "mène des négociations de haut niveau" avec le Hamas pour faciliter l'arrivée de l'aide, selon le journal The New York Times

Cette aide médicale serait destinée aux Gazaouis mais également aux otages israéliens détenues par l'organisation islamiste. D'autres médias évoquent un accord en cours de conclusion avec Israël pour faciliter l'aide.

Exploration des tunnels dans la zone de Khan Younis

Les forces armées israéliennes continuent d'intervenir intensément à Khan Younis, dans le Sud de la bande de Gaza. Elles ont diffusé des images d' un "système étendu de tunnels", qui pourrait selon elles abriter des dirigeants du Hamas ou des otages israéliens.

Les parents des personnes enlevées le 7 octobre dernier se sont rassemblés jeudi à Nirim, à la frontière avec Gaza. En s'adressant au Hamas et aux Gazaouis avec l'aide de hauts-parleurs, elles ont demandé la libération de leurs proches.

Des tirs quotidiens entre Israël et le Hezbollah

Jeudi, la milice chiite libanaise a déclaré avoir lancé des dizaines de roquettes, notamment sur la ville de Kiryat Shmona, alors que des frappes israéliennes ont tué des civils et des membres du Hezbollah côté libanais.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre entre Israël et le Hamas va-t-elle s'étendre à toute la région ?

Les pays de l'UE condamnent l'appel des ministres israéliens d'extrême droite à l'"émigration volontaire" des Palestiniens de Gaza

Israël a "plus ou moins accepté" la proposition de cessez-le-feu (responsable américain)