Londres veut soutenir Kyiv jusqu'à son adhésion à l'OTAN

Rishi Sunak et Volodymyr Zelensky
Rishi Sunak et Volodymyr Zelensky Tous droits réservés Stefan Rousseau/WPA Rota
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Après la signature d'un traité de sécurité avec l'Ukraine, le Premier ministre britannique a rassuré les députés ukrainiens : l'aide du Royaume-Uni se poursuivra jusqu'à ce que Kyiv rejoigne l'OTAN.

PUBLICITÉ

Après la signature vendredi d'un traité de sécurité entre le Royaume-Uni et l’Ukraine, qui s’accompagne d’un important programme d’aide d’une valeur de 2,9 milliards d’euros, le Premier ministre britannique Rishi Sunak s'est adressé aux députés ukrainiens de la Rada.

"Il ne s'agit pas seulement de la façon dont l'OTAN profite à l'Ukraine, il s'agit aussi de la manière dont l'Ukraine profite à l'OTAN", a déclaré Rishi Sunak. "Votre compréhension de la guerre moderne ne vient pas d'un manuel, mais du champ de bataille. Vos forces armées sont expérimentées, innovantes et courageuses. L'Ukraine a sa place dans l'OTAN, et l'OTAN sera plus forte avec l'Ukraine."

Le document signé vendredi à Kyiv intervient alors que le doute s'installe aux Etats-Unis notamment quant à la poursuite de l'aide apportée à l'Ukraine à quelques mois de l'élection présidentielle américaine.

Malgré le blocage de nouveaux crédits par les représentants républicains du Congrès, les États-Unis pourraient néanmoins suivre la voie empruntée par le Royaume-Uni et signer un traité d’engagement en matière de sécurité avec l’Ukraine. Selon l'ambassadrice américaine en Ukraine Bridget Brink, s'adressant aux médias ukrainiens, la signature d'un tel traité est exactement l'objectif fixé par Joe Biden.

En attendant, Rishi Sunak a ainsi promis que l'engagement de son pays se poursuivrait jusqu'au moment même où l'Ukraine rejoindra l'OTAN.

A noter que pour son premier déplacement international depuis sa récente nomination, le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné est attendu ce week-end à Kyiv.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Londres et Kyiv annoncent la signature d'un accord de sécurité

L'arrêt de l'aide à l'Ukraine serait un "cadeau de Noël" à Vladimir Poutine, prévient Joe Biden

Volodymyr Zelensky dévoile les pertes humaines ukrainiennes, 31 000 soldats auraient été tués