EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Londres et Kyiv annoncent la signature d'un accord de sécurité

a
a Tous droits réservés Efrem Lukatsky/AP
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Rishi Sunak est arrivé à Kiev ce vendredi. Une visite surprise au cours de laquelle le Premier ministre britannique a promis une aide militaire pour l’Ukraine d’environ 2,9 milliards d’euros. Mais pas seulement.

PUBLICITÉ

Les deux dirigeants ont également annoncé la signature d’un accord de sécurité entre l’Ukraine et le Royaume-Uni, d’une durée de dix ans.

L'Ukraine n'est pas seule et ne le sera jamais. Poutine peut penser qu'il peut nous survivre, mais il se trompe. Nous sommes à vos côtés aujourd'hui, demain, et aussi longtemps qu'il le faudra. Parce que cette guerre concerne le droit de l'Ukraine de se défendre et de déterminer son propre avenir, ainsi que le choix historique du peuple ukrainien d'être une démocratie indépendante au cœur de l'Europe”, a déclaré Rishi Sunak.

Les responsables ukrainiens ont salué l'annonce du Royaume-Uni, y voyant la preuve que le soutien de l'Occident ne faiblit pas, comme certains le craignaient.

C'est aujourd'hui que l'histoire de l'Europe a changé. L'Ukraine et le Royaume-Uni ont signé un nouvel accord de sécurité sans précédent. Il ne s'agit pas d'une simple déclaration. C'est une réalité qui se concrétisera grâce à notre coopération et, en particulier, grâce aux garanties de sécurité du Royaume-Uni, une puissance mondiale exceptionnelle”, a déclaré Volodymyr Zelensky.

Cette aide britannique intervient à un moment où l’Ukraine fait face à un regain d’intensité des frappes russes. Le nouveau chef de la diplomatie française, Stéphane Séjourné, est lui aussi attendu dans la capitale ukrainienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le ministre français des Affaires étrangères à Kyiv et promet sa solidarité face aux attaques russes

Londres veut soutenir Kyiv jusqu'à son adhésion à l'OTAN

Royaume-Uni : le Parti travailliste s'engage à faire baisser l'immigration s'il accède au pouvoir