Le parti Droit et Justice perturbe le débat au Parlement polonais

Le président conservateur polonais, Andrzej Duda, a annoncé qu'il allait lancer une procédure de grâce concernant deux ex-députés populistes
Le président conservateur polonais, Andrzej Duda, a annoncé qu'il allait lancer une procédure de grâce concernant deux ex-députés populistes Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2023 The AP.
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le parti Droit et Justice perturbe le débat au Parlement polonais et exige la libération de deux de ses députés. Ceux-ci ont été sont accusés de corruption et abus de pouvoir.

PUBLICITÉ

Ambiance d'insurrection au Sejm polonais. Le parti Droit et Justice, désormais dans l'opposition depuis décembre dernier, perturbe le débat parlementaire et exige la libération immédiate des députés Mariusz Kamiński et Maciej Wąsik.

Les deux élus Droit et Justice et anciens ministres sont actuellement en prison, en attente de leur procès pour corruption et abus de pouvoir. 

La semaine dernière, ils ont été arrêtés par la police au palais présidentiel, où ils avaient passé la journée sur l’invitation du chef de l’Etat Andrzej Duda. Celui-ci a d'ores et déjà annoncé qu'il allait les gracier. 

Un nouveau rebondissement qui risque d'aggraver la crise parlementaire et judiciaire dans le pays depuis l'accession de Donald Tusk et la Coalition civique au pouvoir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : le président va gracier deux élus du PiS

En Pologne, la confusion demeure après le limogeage des dirigeants des médias publics

La Pologne fragilisée par une crise politique et institutionnelle