Les troupes ukrainiennes se retirent de la ville d’Avdiivka, après quatre mois de résistance

Des soldats ukrainiens se préparent à tirer en direction des positions russes sur la ligne de front dans la région de Donetsk, Ukraine, vendredi 16 février 2024.
Des soldats ukrainiens se préparent à tirer en direction des positions russes sur la ligne de front dans la région de Donetsk, Ukraine, vendredi 16 février 2024. Tous droits réservés Roman Chop via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le nouveau chef des armées ukrainiennes a dit vouloir "éviter un encerclement" et a indiqué que les troupes ukrainiennes se déplaçaient vers des "lignes plus favorables".

PUBLICITÉ

Dans une courte déclaration publiée sur Facebook tôt samedi, le nouveau commandant en chef des forces armées ukrainiennes Oleksandr Syrskyi, a déclaré qu'il avait pris la décision d'éviter l'encerclement et de "préserver la vie et la santé des militaires".

Il a ajouté que les troupes ukrainiennes se déplaçaient vers des "lignes plus favorables".

_"Nos soldats ont accompli leur devoir militaire avec dignité, ont fait tout leur possible pour détruire les meilleures unités militaires russes, ont infligé à l'ennemi des pertes significatives en termes d'effectifs et d'équipements._Nous prenons des mesures pour stabiliser la situation et maintenir nos positions", peut-on lire dans la déclaration.

Ces derniers jours, des informations avaient fait état d'une détérioration de la situation des troupes ukrainiennes à Avdiivka, après quatre mois de résistance.

Fortement fortifiée par un réseau de tunnels et de fortifications en béton, Avdiivka se trouve dans la banlieue nord de Donetsk. Selon le gouverneur de la région Vadym Filashkin, il reste moins de 1 000 habitants dans la ville qui en comptait environ 31 000 avant la guerre. Elle n'est plus aujourd'hui qu'une coquille vide, détruite par les bombardements.

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre (ISW), la prise d'Avdiivka est davantage une victoire symbolique pour le Kremlin et n'apportera pas de changements significatifs à la ligne de front de 1 500 kilomètres qui n'a pratiquement pas bougé au cours des derniers mois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Kyiv dément que la prise d'Avdiivka a fait des "centaines" de prisonniers

Olaf Scholz et Volodymyr Zelensky déplorent la mort d'Alexeï Navalny

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe