Guerre à Gaza : les pourparlers de paix vont se poursuivre cette semaine, mais les raids continuent

Des blessés évacués à Rafah après un raid israélien, samedi 24 février.
Des blessés évacués à Rafah après un raid israélien, samedi 24 février. Tous droits réservés Hatem Ali/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Hatem Ali/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que les combats font toujours rage à Gaza et que la situation sanitaire des Gazaouis approche "le point de rupture", selon des ONG, des pourparlers de paix se poursuivent, sans grand progrès pour l'instant.

PUBLICITÉ

Le cabinet de guerre israélien a approuvé samedi soir la poursuite des pourparlers de paix et enverra une nouvelle délégation au Qatar. Selon les médias, cette mission aura cependant un mandat limité et se concentrera sur les aspects techniques d'un éventuel accord. La visite devrait avoir lieu dans la semaine.

Plus tôt samedi, une délégation israélienne est revenue de Paris, où elle a eu des entretiens avec des représentants de l'Egypte, du Qatar et des Etats-Unis. Les médias rapportent qu'un point de départ pour un éventuel échange de prisonniers a été convenu. Les membres de la délégation ont déclaré que le Hamas (par l'intermédiaire de ses intermédiaires) faisait preuve de flexibilité sur de nombreux points : entre autres, le Hamas a renoncé à exiger le retrait complet d'Israël de la bande de Gaza pour exiger le retrait du centre des villes.

Quoi qu’il en soit, tout cela en est au stade préliminaire et n’est pas confirmé ni commenté au niveau officiel en Israël.

Le gouvernement israélien se réunira "dans les prochains jours", selon Benjamin Netanyahu pour voter le plan de l'opération à Rafah, y compris les détails de l'évacuation des civils. 

Pendant ce temps, les autres zones de la bande de Gaza seront "revisitées" par les soldats de Tsahal qui, après avoir obtenu des données de renseignement "mises à jour et améliorées", mèneront une recherche approfondie des otages et des dirigeants et des infrastructures du Hamas : c'est ce qu'a déclaré le chef d'état-major général Herzi Halevi ce samedi.

Nouvelle manifestation ce samedi contre le gouvernement israélien à Tel Aviv.
Nouvelle manifestation ce samedi contre le gouvernement israélien à Tel Aviv.Ohad Zwigenberg/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Les projets du gouvernement israéliens se heurtent toujours à une forte opposition tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du pays. Samedi, jour traditionnel de manifestations antigouvernementales, à Tel Aviv, les protestations ont été marquées par des scènes de violence lorsque la police montée a tenté de disperser la foule à l'aide de canons à eau.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La situation humanitaire à Gaza proche d'un "point de rupture"

L'OMS dénonce des conditions de vie "inhumaines" dans la bande de Gaza

Un rapport sur l'UNRWA indique qu'Israël n'a fourni aucune preuve de liens "terroristes"