Elections européennes : quelles sont les priorités des électeurs de l'UE ?

Quelles sont les priorités des électeurs de l'UE ?
Quelles sont les priorités des électeurs de l'UE ? Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quelles sont les principales préoccupations des Européens à l'approche des élections européennes ? Le sondage exclusif IPSOS commandé par Euronews vous en dira plus.

PUBLICITÉ

Instabilité économique, prix élevés, protection sociale en baisse... La demande d’une Europe plus sociale s’accentue dans tous les pays membres, en particulier dans le Sud de l'Europe, d'après un sondage IPSOS exclusif commandé par Euronews et réalisé dans 18 pays européens.

Selon ce sondage, les Portugais sont les plus préoccupés par la hausse du coût de la vie. 68 % des Européens souhaitent que l'Union européenne s'attaque à la hausse des prix, et seulement 7 % des électeurs potentiels estiment que l'inflation n'est pas du tout une priorité. Les Finlandais sont les moins inquiets du coût de la vie.

Signe des temps de crise, les citoyens de l'Union européenne éprouvent un sentiment d'appauvrissement général. 64 % des citoyens souhaitent que l'UE sauvegarde leurs droits sociaux et demandent une réduction des inégalités sociales. Seuls les 8 % seraient contre. Les Portugais sont à nouveau en tête, les Polonais se sentent les moins concernés.

La troisième priorité des électeurs est la croissance économique. 62 % des personnes interrogées exigent des législateurs européens des mesures efficaces pour stimuler la croissance économique, alors que la lutte contre le chômage arrive juste derrière la lutte contre l'immigration clandestine. Les Néerlandais sont les moins enclins à toute forme d’intervention de l’UE pour stimuler l’économie

Les questions sociales ne sont pas seulement des priorités pour les électeurs de gauche et de centre-gauche. Les conservateurs modérés, les centristes libéraux et les électeurs de droite veulent aussi une intervention législative européenne plus sociale et économique qu'aux élections précédentes.

Une assez forte majorité des électeurs de droite-conservateurs du groupe ECR et des électeurs d'extrême droite du groupe ID demandent des mesures contre l'inflation. Alors qu'en matière d'inégalités et de protection sociale, les électeurs de gauche et de centre-gauche sont les plus exigeants.

La majorité des électeurs de la Grande Coalition, PPE, S&D et RENEW, demande plus d'assurance aux législateurs européens pour prendre des mesures visant à stimuler la croissance économique.

Les enjeux sociaux et économiques sont les principales préoccupations des partis transpolitiques. Les dirigeants européens des cinq prochaines années devront faire face aux demandes des citoyens qui pourraient nécessiter davantage de dépenses publiques et aux règles et politiques de l'UE des dernières années qui ont renforcé la discipline budgétaire et fiscale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : les nationalistes-conservateurs adoptent leur charte des valeurs

Les libéraux européens défient (à nouveau) les conventions et misent sur trois noms pour les élections européennes

Élections européennes : un sondage exclusif donne la coalition pro-UE gagnante