Sénégal : Bassirou Diomaye Faye a été investi à la tête du pays

AP
AP Tous droits réservés Johan Nilsson/Johan Nilsson/TT
Par Somaya Aqad, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À 44 ans, Bassirou Diomaye Faye devient le 5ème président du Sénégal. Il a prêté serment devant un parterre d’officiels et de dirigeants africains.

PUBLICITÉ

Le Sénégal a investi, mardi, le plus jeune dirigeant élu d'Afrique, Bassirou Diomaye Faye, 44 ans, jusqu'alors peu connu, qui a accompli une ascension spectaculaire de la prison au palais en l'espace de quelques semaines.

Quelques heures après son discours d’investiture, Bassirou Diomaye Faye a créé la surprise en nommant son mentor l’ex-chef de l’opposition Ousmane Sonko au poste de Premier ministre.

L'élection du mois dernier a mis à l'épreuve la réputation du Sénégal en tant que démocratie stable en Afrique de l'Ouest, une région secouée ces dernières années par des coups d'État et des tentatives de coup d'État.

M. Faye a été libéré de prison moins de deux semaines avant le scrutin, de même que son mentor et figure populaire de l'opposition, Ousmane Sonko, à la suite d'une amnistie politique annoncée par le président sortant, Macky Sall.

Leurs arrestations avaient déclenché des mois de manifestations et des craintes que M. Sall ne brigue un troisième mandat en dépit de la limitation des mandats.

Les groupes de défense des droits ont déclaré que des dizaines de personnes avaient été tuées et qu'un millier d'autres avaient été emprisonnées.

Dans son premier discours en tant que président, M. Faye s'est souvenu des personnes tuées et arrêtées lors des manifestations et a promis d'assurer une plus grande souveraineté au Sénégal tout en œuvrant pour la prospérité.

"Je suis conscient que les résultats des élections expriment un profond désir de changement systémique", a-t-il déclaré.

C'est la première fois que M. Faye, ancien inspecteur des impôts, est élu.

Son ascension a reflété la frustration généralisée de la jeunesse sénégalaise à l'égard de la direction du pays - un sentiment commun à toute l'Afrique, qui compte la population la plus jeune du monde et un certain nombre de dirigeants largement accusés de s'accrocher au pouvoir pendant des décennies.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sénégal : Amadou Ba reconnaît la victoire de Bassirou Diomaye faye à l'élection présidentielle

Sénégal : Victoire “historique” de Bassirou Diomaye Faye, félicité par son rival Amadou Ba

Sénégal : les premiers résultats donnent le candidat antisystème en tête