PUBLICITÉ

L'Ukraine critique vivement l'appel de l'ONU à l'arrêt des livraisons d'armes

L'ambassadeur ukrainien auprès des Nations Unies Serhiy Kyslytsya écoute le représentant permanent de la Russie Vassily Nebenzia, 9 Oct. 2023
L'ambassadeur ukrainien auprès des Nations Unies Serhiy Kyslytsya écoute le représentant permanent de la Russie Vassily Nebenzia, 9 Oct. 2023 Tous droits réservés Craig Ruttle/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Craig Ruttle/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Ukraine : l'appel à cesser les approvisionnements est une "incapacité à distinguer entre défenseur et agresseur". Kyiv en "négociations actives" avec ses partenaires pour recevoir plus de défenses aériennes.

PUBLICITÉ

L'afflux d'armes en Ukraine et "dans tout conflit armé peut contribuer à l'escalade et présente des risques de prolifération", a déclaré Ivor Fung, représentant principal du Bureau des affaires de désarmement de l'ONU. Il a prononcé un discours lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies demandée par Moscou. L'envoyé russeVassili Nebenzia a reproché à l'Ukraine d'utiliser des armes occidentales pour attaquer des cibles civiles russes.

Le représentant ukrainien Serhiy Kyslytsya a répondu que l'appel "à cesser toutes les livraisons d'armes" est hors contexte et est soutenu par ceux qui "ne font pas la distinction entre la partie qui se défend et l'agresseur". Le diplomate ukrainien a réitéré l'appel urgent de son pays à fournir davantage de systèmes de défense aérienne contre l'intensification des frappes aériennes russes.

Serhiy Kyslytsya: Nous avons besoin de systèmes de défense aérienne et d'avions de combat pour protéger nos villes de la terreur russe. Nous savons tous où ils se trouvent.

Récemment, Moscou a lancé des attaques massives contre les infrastructures électriques et les cibles civiles ukrainiennes.

Kyiv en "négociations actives" pour recevoir plus de défenses aériennes

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a déclaré vendredi que Kyiv menait des "négociations actives" avec ses partenaires en vue de recevoir deux batteries supplémentaires du système américain Patriot et une batterie du système allemand SAMP-T (alias Mamba). "Nous savons exactement où et ce qui se trouve", a déclaré M. Kuleba, laissant entendre que c'est la "volonté politique" qui fait défaut, sinon "la question aurait été résolue en quelques semaines".

Dmytro Kouleba: J'ai remercié la France pour les mesures qu'elle a prises par le passé afin de fournir à l'Ukraine une défense aérienne supplémentaire.

Un ancien haut gradé de l'armée britannique: l'Ukraine pourrait être vaincue par la Russie en 2024

L'ancien commandant du Commandement des forces interarmées du Royaume-Uni a averti que l'Ukraine pourrait être vaincue par la Russie en 2024.

Le général Sir Richard Barrons a déclaré à la BBC qu'il existait "un risque sérieux" que l'Ukraine perde la guerre cette année.

La raison en est, selon lui, que "l'Ukraine pourrait en venir à penser qu'elle ne peut pas gagner".

"Et lorsqu'elle en arrivera là, pourquoi les gens voudront-ils se battre et mourir plus longtemps, simplement pour défendre l'indéfendable ?

L'Ukraine n'en est pas encore là.

Mais ses forces manquent cruellement de munitions, de troupes et de défenses aériennes. L'année dernière, sa contre-offensive tant annoncée n'a pas réussi à déloger les Russes du terrain dont ils s'étaient emparés, et Moscou se prépare désormais à une offensive estivale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des combats de tranchées aux tirs de mortier : voici ce que les troupes européennes enseignent aux Ukrainiens

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique