PUBLICITÉ

États-Unis : l'aide à l'Ukraine va-t-elle enfin être débloquée ?

Mike Johnson, président de la Chambre des représentants des États-Unis, le 10 avril 2024.
Mike Johnson, président de la Chambre des représentants des États-Unis, le 10 avril 2024. Tous droits réservés AP Photo/Jose Luis Magana
Tous droits réservés AP Photo/Jose Luis Magana
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les États-Unis vont tenter d’avancer dans les prochains jours sur l’aide à l’Ukraine bloquée depuis des semaines à la Chambre des représentants.

PUBLICITÉ

Le président républicain de la Chambre des représentants, Mike Johnson, va tenter d’avancer sur l'aide américaine à Israël et à l'Ukraine cette semaine, alors qu’un paquet de 95 milliards de dollars est toujours en salle d’attente.

L'attaque de l'Iran contre d'Israël dans la nuit de samedi à dimanche lui a donné l'occasion de souligner l'urgence d'approuver le financement.

Mike Johnson a déclaré dans l'émission "Sunday Morning Futures" de Fox News que lui et les Républicains "comprennent la nécessité de soutenir Israël" et qu'il essaierait cette semaine de faire avancer l'aide.

"Les détails de ce paquet sont en train d'être élaborés en ce moment même", a-t-il déclaré. "Nous examinons les options et toutes les questions complémentaires."

Lors d'une conférence de presse, le chef de la majorité sénatoriale, Chuck Schumer, a également indiqué que le président Joe Biden avait téléphoné dimanche aux principaux républicains et démocrates de la Chambre des représentants et du Sénat, y compris à M. Johnson. Le démocrate new-yorkais a déclaré qu'il y avait un consensus "entre tous les dirigeants sur le fait que nous devions aider Israël et l'Ukraine, et il est à espérer que nous pourrons trouver une solution et faire en sorte que cela se fasse la semaine prochaine".

"C'est vital pour l'avenir de l'Ukraine, d'Israël et de l'Occident", a déclaré M. Schumer.

La Maison-Blanche a indiqué que M. Biden avait "discuté de la nécessité urgente pour la Chambre des représentants d'adopter le supplément de sécurité nationale dès que possible".

Volodymyr Zelensky presse ses alliés pour la défense antiaérienne

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lui une fois de plus pressé ses alliés sur la question de la défense antiaérienne."L'aviation moderne prouve son efficacité, les systèmes de défense antiaérienne modernes sont capables de protéger des vies, cela a été démontré au Moyen-Orient", a-t-il déclaré.

"Le monde entier voit ce qu'est une véritable défense. Il voit que c'est possible. Et le monde entier a vu qu'Israël n'était pas le seul à assurer cette défense. Et quand l'Ukraine dit que ses alliés ne devraient pas fermer les yeux sur les missiles et les drones russes, cela signifie qu'ils doivent agir, et agir fermement."

Situation "tendue" sur le front est

Le ministère ukrainien de la Défense a reconnu dimanche une situation "tendue" sur le front est, où l’armée russe est "supériorité numérique". Une percée des forces de Moscou à l’ouest de Bakhmout serait en cours.

Ces dernières heures, une personne a été tuée dans des frappes russes dans la région de Soumy, une autre dans celle de Donetsk.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : au moins 13 morts dans des frappes russes à Tchernihiv

La centrale de Zaporijjia n'explosera probablement pas, mais l'Europe reste sur ses gardes

Vladimir Poutine affirme être prêt à négocier avec l'Ukraine sans "schémas imposés"