PUBLICITÉ

Législatives croates : victorieux, les conservateurs à la recherche d'une majorité

 Andrej Plenkovic, Premier ministre croate, le jeudi 18 avril 2024.
Andrej Plenkovic, Premier ministre croate, le jeudi 18 avril 2024. Tous droits réservés AP Photo/Darko Vojinovic
Tous droits réservés AP Photo/Darko Vojinovic
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les conservateurs croates sortent en tête des élections législatives : les négociations pour constituer une majorité risquent d'être longues.

PUBLICITÉ

Le parti conservateur croate arrive en tête des élections législatives, mais devra négocier des alliances pour constituer une majorité au Parlement.

Selon les résultats partiels portant sur plus de 80 % des bulletins, le parti du Premier ministre sortant Andrej Plenkovic obtiendrait une soixantaine de sièges.

C'est loin des 76 élus nécessaires pour gouverner seul et une vingtaine de sièges devant les sociaux-démocrates du président Zoran Milanovic.

Andrej Plenkovic – Premier ministre croate : "Il s'agit d'assurer à nouveau une stabilité politique solide, de former immédiatement une nouvelle majorité parlementaire, de constituer le Parlement croate et de former un nouveau gouvernement. Ce n'est qu'ainsi, dans les circonstances géopolitiques exigeantes et profondément modifiées dans lesquelles se trouvent le monde, l'Europe et la Croatie, que nous pourrons garantir un avenir de qualité aux citoyens croates, tant sur le plan social qu'économique."

En deuxième position, les sociaux-démocrates sont déçus et leur chef dit espérer qu'une fois trouvée, la nouvelle majorité débarrassera la Croatie de la corruption.

Peda Grbin – leader des sociaux-démocrates : "Ces résultats ne sont certainement pas ceux que nous souhaitions tous. Mais ils montrent aussi que deux tiers des Croates veulent du changement. Deux tiers des Croates ne sont pas satisfaits de ce qui se passe dans le pays et de ce qu'ils voient autour d'eux."

Les nationalistes du parti DP arrivent en troisième position et comptent s'appuyer sur leurs 13 députés pour monnayer leur influence.

Les ultra-conservateurs de Most et le parti de gauche écologiste Mozemo obtiennent onze et dix mandats.

Selon les analystes politiques, les négociations risquent d'être difficiles et la majorité pourrait se jouer à un siège.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Élections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

No comment : le Parlement géorgien vote en faveur de la "loi russe" au milieu des protestations

Italie : le parlement approuve une mission navale en mer Rouge