PUBLICITÉ

Le Sénat américain valide l'aide de 95 milliards de dollars pour l'Ukraine, Israël et Taïwan

Résultats du vote du Sénat sur un programme d'aide étrangère de 95 milliards de dollars
Résultats du vote du Sénat sur un programme d'aide étrangère de 95 milliards de dollars Tous droits réservés Screenshot from AP video 4490453
Tous droits réservés Screenshot from AP video 4490453
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Le président Joe Biden a déclaré que le paquet d'aides envoyait "un message au monde sur le pouvoir du leadership américain"- il vient de le promulguer ce mercredi.

PUBLICITÉ

Après un vote bipartisan, le Sénat américain a adopté mardi 95 milliards de dollars d'aide (88 milliards d'euros) de guerre à l'Ukraine, à Israël et à Taiwan, envoyant le projet de loi au président Joe Biden après des mois de retards et de débats controversés sur la manière dont les États-Unis devraient être impliqués dans les guerres étrangères.

Le projet de loi a été adopté mardi soir par le Sénat par 79 voix pour et 18 contre, après que la Chambre des représentants a approuvé le paquet samedi dernier. 

Le président américain Joe Biden a promulgué cette loi mercredi, en marquant la fin d'une longue et pénible bataille avec les républicains du Congrès au sujet de l'aide urgente à apporter à l'Ukraine.

"Nous nous sommes montrés à la hauteur de la situation, nous nous sommes rassemblés et nous avons obtenu gain de cause", a déclaré M. Biden lors de l'événement organisé à la Maison-Blanche pour annoncer la signature de l'accord.

Nous devons maintenant agir rapidement, et c'est ce que nous faisons
Joe Biden
Président des Etats-Unis

Le paquet d'aide permettra également d’envoyer 26 milliards de dollars d’aide à Israël et et aux citoyens de Gaza, ainsi que 8 milliards de dollars pour contrer les menaces chinoises à Taiwan et dans la région Indo-Pacifique. Les responsables américains ont déclaré qu’environ un milliard de dollars d’aide pourraient être acheminés sous peu, et que l’essentiel suivrait dans les semaines à venir.

Dans une interview accordée à l'Associated Press peu avant le vote, le chef de la majorité sénatoriale, Chuck Schumer, a déclaré que si le Congrès n'avait pas adopté l'aide, "l'Amérique en aurait payé le prix économiquement, politiquement et militairement".

"Très peu de choses que nous avons faites ont atteint ce niveau d’importance historique", a-t-il déclaré.

Au Sénat, Chuck Schumer a déclaré que le Sénat envoyait un message aux alliés des États-Unis : "Nous serons à vos côtés".

Avec le leader républicain du Sénat, Mitch McConnell, ils avaient fait de l'adoption de ce vaste plan d'aide une priorité absolue, acceptant de lier l'aide à l'Ukraine et à Israël pour aider à garantir l'adoption et arguant qu'il pourrait y avoir des conséquences désastreuses pour les États-Unis et nombre de leurs alliés mondiaux si l'agression russe de Vladimir Poutine n’était pas maîtrisée. 

Ils ont travaillé avec le président de la Chambre, Mike Johnson, un républicain, pour surmonter l'opposition républicaine apparemment intraitable concernant l'Ukraine, en particulier et ont finalement remporté de larges majorités dans les deux chambres.

Mitch McConnell a déclaré dans une interview séparée avant le vote que c'était "l'un des jours les plus importants depuis que je suis ici".

"Au moins, dans cet épisode, je pense que nous avons renversé la situation contre les isolationnistes", a-t-il déclaré.

Au final, 31 Républicains ont voté en faveur du plan d'aide, soit neuf de plus que lorsque le Sénat avait adopté une version similaire en février, et une majorité lors de la conférence sénatoriale républicaine. La Chambre a approuvé le paquet lors d'une série de quatre votes samedi, la partie ukrainienne passant par 311-112.

Sur les 95 milliards, 61 milliards de dollars seront destinés à l'Ukraine alors que Kyiv a désespérément besoin d'une nouvelle puissance de feu et que le président russe Vladimir Poutine a intensifié ses attaques. Les soldats ukrainiens ont connu des difficultés alors que la Russie a profité de l’élan du champ de bataille et a gagné un territoire important.

Joe Biden a déclaré lundi au président ukrainien Volodymyr Zelensky que les États-Unis enverraient des armes de défense aérienne indispensables dès que la législation serait adoptée.

Dans le but d'obtenir plus de voix, les républicains de la majorité de la Chambre ont également ajouté au programme d'aide étrangère un projet de loi qui pourrait interdire l'application de médias sociaux TikTok aux États-Unis si ses propriétaires chinois ne vendent pas leurs parts d'ici un an. Cette législation bénéficiait d’un large soutien bipartisan dans les deux chambres.

D'autres amendements incluent une stipulation selon laquelle les 9 milliards de dollars d'aide économique à l'Ukraine prendront la forme de « prêts-subventions » ; des dispositions autorisant les États-Unis à saisir les avoirs gelés de la banque centrale russe pour reconstruire l'Ukraine ; et des projets de loi visant à imposer des sanctions à l'Iran, à la Russie, La Chine et les organisations criminelles qui trafiquent du fentanyl.

Ces changements semblent avoir attiré certains des neuf républicains supplémentaires du Sénat, apportant ainsi leur soutien à plus de la moitié de la conférence de McConnell.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Biden signe un accord d'aide de 95 milliards de dollars attendu pour l'Ukraine, Israël et Taïwan.

Destruction de Gaza : pire que les villes allemandes durant la Seconde Guerre mondiale (Borrell)

La Russie a attaqué Kostiantynivka, près du Donetsk, avec une bombe aérienne guidée