PUBLICITÉ

Ukraine : évacuations dans la région de Kharkiv où les combats s'intensifient

Guerre en Ukraine.
Guerre en Ukraine. Tous droits réservés Sebastian Apel/AP
Tous droits réservés Sebastian Apel/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les forces russes ont lancé vendredi une offensive surprise dans le nord de la région de Kharkiv, à la frontière russo-ukrainienne.

PUBLICITÉ

Les combats s'intensifient dans la région de Kharkiv, ou l'état-major ukrainien a fait état d'une centaine de combats au sol vendredi, de sept missiles lancés, d'une centaine de frappes aériennes et de plus de 120 tirs de roquettes sur des positions ukrainiennes et des zones habitées.

Le gouverneur régional Oleh Synehoubov a annoncé l'évacuation de près de 1 800 personnes, indiquant qu'une trentaine de localités avaient été touchées.

L'Institute for the Study of War (ISW) évoque des "gains tactiques significatifs" pour l'armée russe qui vise, selon lui, à "détourner les effectifs et le matériel ukrainiens" pour "avancer dans d'autres régions de l'est de l'Ukraine".

L'ISW estime que cette offensive de vise donc pas à "s'emparer de Kharkiv."

Nouvelle aide américaine

Les Etats-Unis ont par ailleurs annoncé vendredi une nouvelle enveloppe de 400 millions de dollars d'aide militaire à l'Ukraine.

Il s'agit de la troisième tranche d'aide à l'Ukraine depuis que le Congrès a adopté un financement supplémentaire fin avril, après des mois de blocage.

Le paquet comprend des systèmes de roquettes d'artillerie à haute mobilité (HIMARS) et des roquettes pour ces systèmes, ainsi que des munitions pour les systèmes de missiles sol-air Patriot et National Advanced, des munitions d'artillerie, antiaériennes et antichars, et toute une série de véhicules blindés, tels que des Bradley et des véhicules protégés contre les mines (Mine Resistant Ambush Protected vehicles).

Elle fournira également un certain nombre de patrouilleurs côtiers et fluviaux, des remorques, des munitions de démolition, des missiles antiradiation à grande vitesse, des équipements de protection, des pièces détachées et d'autres armes et équipements.

Les armes sont envoyées dans le cadre de l'autorité présidentielle de réduction des effectifs, qui permet de retirer des systèmes et des munitions des stocks américains existants afin de les envoyer rapidement sur le front de guerre.

Vendredi également, le département d'État a approuvé une proposition de vente d'urgence de HIMARS à l'Ukraine pour un montant estimé à 30 millions de dollars. Le département d'État a indiqué que l'Ukraine avait demandé à acheter trois de ces systèmes de roquettes, qui seraient financés par le gouvernement allemand.

Le secrétaire d'État Antony Blinken a estimé qu'il existait une situation d'urgence justifiant la "vente immédiate" à l'Ukraine. Les systèmes proviendront de l'inventaire de l'armée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie lance une offensive terrestre dans la région de Kharkiv

Accord de "principe" de l’UE pour utiliser les avoirs russes gelés pour soutenir l'Ukraine

Le Sénat américain valide l'aide de 95 milliards de dollars pour l'Ukraine, Israël et Taïwan