EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Benny Gantz, rival politique de Netanyahu, démissionne du cabinet de guerre

Benny Gantz, membre centriste du cabinet de guerre israélien composé de trois membres, boit en quittant les lieux après avoir annoncé sa démission à Ramat Gan, le 9 juin 2024.
Benny Gantz, membre centriste du cabinet de guerre israélien composé de trois membres, boit en quittant les lieux après avoir annoncé sa démission à Ramat Gan, le 9 juin 2024. Tous droits réservés AP Photo/Ohad Zwigenberg
Tous droits réservés AP Photo/Ohad Zwigenberg
Par Euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Gantz, membre centriste du cabinet de guerre israélien composé de trois personnes, a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de mal gérer l'effort de guerre et de faire passer sa propre « survie politique » avant les besoins de sécurité du pays.

PUBLICITÉ

Le ministre sans portefeuille Benny Gantz a annoncé dimanche sa démission du cabinet de guerre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qu'il accuse d'avoir fait échouer l'effort de guerre contre le Hamas.

La démission de M. Gantz représente le retrait de la seule force centriste de la coalition d'extrême droite de M. Netanyahu, alors que la guerre à Gaza dure depuis des mois.

Lors de son annonce, le président de l'Unité nationale a appelé M. Netanyahu à fixer une date pour les élections.

"Pour garantir une véritable victoire, il convient qu'à l'automne, un an après le désastre, nous organisions des élections qui permettront d'établir un gouvernement qui gagnera la confiance du peuple et sera en mesure de relever les défis (d'Israël)", a déclaré M. Gantz.

"J'appelle Netanyahu à ne pas laisser notre peuple se déchirer", a-t-il ajouté.

Clé de voûte du cabinet Netanyahu

L'ancien chef militaire, très populaire, Gantz a rejoint le gouvernement de Netanyahu peu après l'attaque du Hamas, en signe d'unité. Sa présence a également renforcé la crédibilité d'Israël auprès de ses partenaires internationaux. M. Gantz entretient de bonnes relations de travail avec les responsables américains.

M. Gantz avait déjà déclaré qu'il quitterait le gouvernement le 8 juin si M. Netanyahu ne formulait pas un nouveau plan pour l'après-guerre à Gaza.

Il a renoncé à une conférence de presse prévue samedi soir, après que quatre otages israéliens ont été sauvés de façon spectaculaire à Gaza plus tôt dans la journée, dans le cadre de la plus grande opération de ce type menée par Israël depuis le début de la guerre qui dure depuis huit mois.

Au moins 274 Palestiniens, dont des enfants, auraient été tués lors de l'assaut, selon les autorités sanitaires de Gaza.

M. Gantz a appelé Israël à organiser des élections à l'automne et a encouragé le troisième membre du cabinet de guerre, le ministre de la Défense Yoav Gallant, à "faire ce qu'il faut" et à démissionner du gouvernement.

M. Gallant a déjà déclaré qu'il démissionnerait si Israël décidait de réoccuper la bande de Gaza et a encouragé le gouvernement à élaborer des plans pour une administration palestinienne.

Samedi, M. Netanyahu a exhorté M. Gantz à ne pas quitter le gouvernement d'urgence en temps de guerre. "C'est le moment de l'unité, pas de la division", a-t-il déclaré dans un appel direct à M. Gantz.

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël - Hamas : une école et un abri de déplacés anéantis par une frappe israélienne

Israël accusé de génocide à Gaza : l'Espagne veut s'associer à la plainte de l'Afrique du Sud

Une famine est-elle en cours à Gaza ?