EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Youtubeur Diamond Tema annonce qu'il est à l'étranger après l'émission d'un mandat d'arrêt

Diamond Theme (Capture d'écran de la chaîne YouTube de Diamond Theme)
Diamond Theme (Capture d'écran de la chaîne YouTube de Diamond Theme) Tous droits réservés Cleared
Tous droits réservés Cleared
Par Emre Basaran
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en turc

En Turquie un célèbre youtubeur a dû quitter le pays en urgence après avoir critiqué l'islam. Diamond Tema est accusé d'avoir insulté le prophète lors d'une émission. Il est menacé de mort.

PUBLICITÉ

Le YouTubeur et chercheur Diamond Tema, connu pour ses vidéos sur la religion et la philosophie, a annoncé qu'il avait quitté le territoire turc suite à des menaces d'arrestation concernant un programme auquel il a participé.

Diamond Tema, issu d'une famille albanaise installée en Turquie lorsqu'il était enfant et qui vit désormais en Albanie, a déclaré dans une vidéo intitulée "Celui qui dit la vérité est remis au tribunal par neuf villages", publiée lundi, qu'il ne se laisserait pas "vaincre" par ceux qui l'ont pris pour cible.

"La prochaine fois que je viendrai en Turquie, s'ils le souhaitent, ils pourront m'arrêter, me mettre en prison, nous pourrons aller au tribunal, nous pourrons témoigner. Il n'y a aucun problème. Mais je ne voulais pas vivre cela cette semaine. Alors que cet incident est à l'ordre du jour, alors que tout le monde veut que je meure, alors que tout le monde veut que je sois jeté dehors, je ne veux pas que mes photos de moi menotté soient partagées sur Internet. Je ne veux pas les rendre heureux. Je ne veux pas qu'ils disent : "vous avez vu ça, regardez ce que le païen est devenu". Je ne leur donnerai pas ce plaisir", a déclaré Tema, ajoutant qu'il pourrait venir en Turquie dans quatre à cinq mois.

"Quoi qu'il arrive à ce moment-là, l'incident se sera calmé. L'incident se sera calmé et personne ne s'en souciera. Mais je ne me laisserai pas abattre par ces types, mon frère, dans cette affaire. Il n'y a pas de justice, il n'y a pas de loi, malheureusement il n'y a pas de laïcité... Tout cela n'est que du papier. Je ne serai pas vaincu par leur ordre et leur système" a-t-il ajouté.

Diamond Tema a également critiqué les partis d'opposition dans la vidéo : "ils ne réagissent pas. Je défends la laïcité et la République contre un homme qui dit que la charia doit être établie dans ce pays. Je défends ce pays", a déclaré Diamond Tema, qui a également lancé un avertissement : "aujourd'hui, ils me poursuivent, ils me font taire ; demain, ce sera votre tour."

Le Youtubeur a récemment été invité sur la chaîne YouTube "Yer6 Film" et a participé à un programme de discussion sur la "charia" avec la star des réseaux sociaux Asrin Tok. Après l'émission, Diamond Tema a fait part sur son compte X des menaces de mort proférées à son encontre par des cercles radicaux et a reçu une vague de soutien sur les médias sociaux.

Des milliers d'utilisateurs turcs de X ont déclaré leur soutien à Tema, et le hashtag "#DiamondTemaYalnızDeğildir", qu'ils ont lancé dimanche soir, s'est hissé au sommet de la liste des tendances en Turquie.

DiamondTema, qui a partagé sur son compte X les messages anonymes reçus sur Telegram, dont certaines menaces de mort en raison des propos qu'il avait tenus dans l'émission, a déclaré : "ils affirment qu'ils sont l'incarnation de la tolérance et cherchent des moyens de violence lorsqu'ils ne peuvent pas répondre. Ils ont déjà commencé à s'organiser."

"Même si je ne parle pas le quart de ce que je sais, les hommes rêvent de les détruire. Si nous pouvons parler sans censure, ils mettront en place un tribunal d'inquisition" a ajouté le Youtubeur. "Le clan de l'homme qui fait la propagande de la charia en violation de la constitution est à l'aise, et parce que je défends la laïcité et la république, ils mènent une opération le jour de la fête avec un millier d'hommes des quatre armes."

Diamond Tema a également déclaré : "allez lire le livre auquel vous croyez au lieu d'essayer d'assombrir ma vie. Au lieu de m'arrêter, réfutez les livres de hadiths comme Buhari. Je n'ai fait que lire des passages du livre que vous considérez comme indiscutablement authentique, sans ajouter ou adapter un seul mot. S'il est si difficile de confronter vos croyances, vous devriez au moins respecter ceux qui l'ont fait, au lieu de les haïr."

Dans l'émission, Diamond Tema a utilisé des exemples tirés de Sahih al-Bukhârî, un recueil de hadiths, l'un des textes fondamentaux de l'islam sunnite orthodoxe, dans ses arguments contre Tok, qui a soutenu que la Turquie devrait être gouvernée par des règles religieuses strictes.

Suite à l'émission diffusée sur Yer6, Aslan Değirmenci, coordinateur des médias numériques de la direction de la communication de la présidence de la République, a déclaré sur son compte X dimanche soir qu'"une enquête a été ouverte contre la personne nommée Diamond Tema, qui a insulté notre Prophète, pour les crimes d'insulte à une partie du public et d'insulte aux valeurs religieuses réglementées dans les paragraphes 216 / 2 et 3 du code pénal turc" et affirme qu'une interdiction d'accès a été demandée pour l'émission.

Mandat d'arrêt émis

Suite à ces événements, le Ministre de la Justice Yılmaz Tunç a annoncé sur son compte officiel X ce mardi qu'un mandat d'arrêt avait été émis à l'encontre de Diamond Tema pour "incitation publique à la haine et à l'hostilité", ajoutant que l'enquête était "menée méticuleusement".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : une manifestation d’islamistes appelant au califat fait scandale

La Serbie menace de quitter l'Euro si la Croatie et l'Albanie ne sont pas punies pour les chants

Euro 2024 : l'Allemagne domine la Hongrie, la Croatie et l'Ecosse s'éloignent des 8e de finale