EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Russie : un important incendie du terminal pétrolier après une frappe des drones ukrainiens

Des pompiers travaillent sur le site d'un réservoir de pétrole dans le district d'Azov de la région russe de Rostov-sur-le-Don.
Des pompiers travaillent sur le site d'un réservoir de pétrole dans le district d'Azov de la région russe de Rostov-sur-le-Don. Tous droits réservés AP/Russian Emergency Ministry Press Service
Tous droits réservés AP/Russian Emergency Ministry Press Service
Par Serge Duchêne
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La superficie du feu sur le dépôt pétrolier et le terminal de transbordement de méthanol dans le port d'Azov (région de Rostov-sur-Don, sud) est de 3.200 m². Les résidents faisaient état d'explosions, les autorités locales ont reconnu être la cible des drones ukrainiens.

PUBLICITÉ

Selon le gouverneur d'Azov, Vassili Goloubev, "des réservoirs de pétrole ont pris feu à la suite d'une attaque de drone. Selon les données préliminaires, il n'y a pas de victimes. L'unité du ministère des situations d'urgence s'est mobilisée pour éteindre le feu."

Les résidents locaux ont affirmé avoir entendu "pas moins de cinq" explosions, plus tard, le ministère russe des situations d'urgence a indiqué que le feu s'est répandu sur 3 200 mètres carrés.

"Un train de pompiers a été envoyé sur les lieux. 200 spécialistes et 49 unités d'équipement travaillent sur le site. Aucun dépassement de la concentration maximale admissible de polluants dans l'air n'a été constaté. Personne n'a été blessé", précise le communiqué cité par Ukraïnska Pravda.

Aucun commentaire n'était disponible dans l'immédiat de la part de Kiev, bien que l'Ukraine ait souvent ciblé les infrastructures énergétiques, militaires et de transport russes depuis le début de la guerre en février 2022 afin de ralentir les efforts de Moscou.

Le port d'Azov abrite un dépôt pétrolier et un terminal de transbordement de méthanol. Le 6 avril, la Direction principale des renseignements de l'Ukraine a déclaré qu'un oléoduc qui acheminait des produits pétroliers vers des navires-citernes dans la zone portuaire avait été détruit par une explosion. Selon le DPRU, l'oléoduc serait utilisé à des fins militaires.

En raison des attaques ukrainiennes contre les installations de raffinage russes, les exportations russes d'essence ont chuté de 37 % et celles de diesel de 23 %. Les autorités russes ont déclaré qu'il n'y avait pas de problème d'approvisionnement du marché intérieur, mais les exportations d'essence ont été interdites pendant six mois à compter du 1er mars.

L'OTAN a, pour sa part, estimé le 4 avril que les frappes de drones pourraient avoir réduit de plus de 15 % la capacité de raffinage de la Russie.

Le gouvernement ukrainien a qualifié les raffineries russes de cibles tout à fait légitimes. Depuis le début de la guerre, l'Ukraine fait l'objet de frappes russes quasi constantes sur les civils et les infrastructures énergétiques.

Sources additionnelles • GordonUA, Ukraïnska Pravda, Meduza

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : frappe russe meurtrière, accord de sécurité avec les États-Unis

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

Des frappes ukrainiennes contre les régions sous contrôle russe ont fait 26 morts