EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

ONU : débats animés autour des lancements de satellites et de missiles de la Corée du Nord

Sur cette photo non datée fournie le 31 mai 2024 par le gouvernement nord-coréen, Kim Jong Un supervise des exercices de tir.
Sur cette photo non datée fournie le 31 mai 2024 par le gouvernement nord-coréen, Kim Jong Un supervise des exercices de tir. Tous droits réservés Korean Central News Agency/Korea News Service via AP
Tous droits réservés Korean Central News Agency/Korea News Service via AP
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon, se sont opposés à la Chine et à la Russie vendredi à propos des derniers lancements de satellites et de missiles balistiques de la Corée du Nord.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon, se sont opposés à la Chine et à la Russie vendredi à propos des derniers lancements de satellites et de missiles balistiques de la Corée du Nord et de ses menaces d'utiliser des armes nucléaires, qui ont fait monter la tension en Asie du Nord-Est.

La scène s'est déroulée lors d'une réunion ouverte d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, convoquée après le lancement raté d'un satellite de reconnaissance militaire le 27 mai et d'autres lancements utilisant la technologie des missiles balistiques, en violation des sanctions de l'ONU.

Depuis le début de l'année 2022, Pyongyang a lancé plus de 100 missiles utilisant cette technologie interdite, tout en faisant progresser son programme d'armement nucléaire. En réponse, les États-Unis et leurs alliés ont multiplié les exercices militaires.

Le sous-secrétaire général de l'ONU, Khaled Khiari, a déclaré lors de la réunion du Conseil que les États souverains ont le droit de bénéficier d'activités spatiales pacifiques, mais qu'il est expressément interdit à la Corée du Nord de procéder à des lancements utilisant la technologie des missiles balistiques et que ses violations persistantes compromettent les traités mondiaux de désarmement nucléaire et de non-prolifération.

« Nous restons profondément préoccupés par les tensions croissantes dans la péninsule coréenne », a déclaré M. Khiari. « Il est nécessaire de prendre des mesures pratiques pour réduire les tensions, inverser la dynamique dangereuse et créer un espace pour explorer les voies diplomatiques.»

L'ambassadeur nord-coréen à l'ONU, Kim Song, a insisté sur le fait que ces lancements sont « le droit légitime et universel d'un État souverain » en vertu du droit international et du traité sur l'espace extra-atmosphérique. Il a souligné que les satellites de reconnaissance sont nécessaires non seulement pour renforcer les capacités d'autodéfense du pays, mais aussi pour défendre sa souveraineté.

L'ambassadeur sud-coréen à l'ONU, Joonkook Hwang, a lui déclaré que la politique nucléaire de la Corée du Nord et sa rhétorique « deviennent de plus en plus agressives et hostiles » et que Pyongyang ne considère plus son arsenal nucléaire comme une simple arme de dissuasion contre les États-Unis, « mais plutôt comme un moyen d'attaquer mon pays ».

L'ambassadeur adjoint des États-Unis, Robert Wood, a exhorté le Conseil de sécurité à condamner les tirs de la Corée du Nord et à la tenir pour responsable de la violation des sanctions de l'ONU.

« Mais deux membres du Conseil, la Chine et la Russie, empêchent continuellement le Conseil de sécurité de s'exprimer d'une seule voix contre le comportement de la Corée du Nord, ce qui nous rend tous moins sûrs », a-t-il déclaré.

L'ambassadrice russe à l'ONU, Anna Evstigneeva, a rétorqué que « l'un des principaux catalyseurs des tensions croissantes dans la région a été et reste l'intensification de l'activité militaire des États-Unis et de leurs alliés ».

L'ambassadeur chinois à l'ONU, Fu Cong, a qualifié la situation dans la péninsule coréenne de « très tendue, avec une escalade de l'antagonisme et de la confrontation », et a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à éviter toute action ou rhétorique susceptible d'accroître les tensions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Corée du Nord annonce suspendre l’envoi de paquets remplis de déchets en Corée du Sud

NoComment. Le portrait de Kim Jong Un rejoint pour la 1ʳᵉ fois ceux de son père et grand-père

La Corée du Nord affirme avoir testé un drone sous-marin à capacité nucléaire