EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

De Bruxelles à Athènes, mobilisation anti-austérité et pro-Tsipras

De Bruxelles à Athènes, mobilisation anti-austérité et pro-Tsipras
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec AFP, Reuters, Euronews-Athènes
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

A quelques mètres seulement du lieu des discussions intenses de l’Eurogroupe sur le futur de la Grèce, une manifestation a été organisée pour

PUBLICITÉ

A quelques mètres seulement du lieu des discussions intenses de l’Eurogroupe sur le futur de la Grèce, une manifestation a été organisée pour défendre une autre politique que celle de la rigueur et tournée vers la croissance pour tous.

“Il y a l’espoir d’un changement en Europe et il vient de Grèce. Cela ne fait aucun doute. C’est le seul gouvernement à pousser en avant un programme progressiste, un agenda positif pour l’avenir de l’Europe, en particulier pour les jeunes européens”, estime cet Irlandais.

Forte mobilisation aussi à Athènes et dans de nombreuses villes grecques. Au moins 15 000 personnes selon les organisateurs qui tenaient à afficher leur soutien à la nouvelle majorité de la gauche radicale Syriza.

“Les 4 dernières années d’austérité nous ont dévastées, on nous l’a imposé non comme une politique, mais comme une idéologie. Nous n’en avons pas besoin, nous avons besoin de croissance”, explique cet homme.

“Nous avons subi une grande injustice, et cela doit être corrigé. Nous voulons toujours faire partie de l’Union européenne, mais en étant debout et non en rampant”, affirme cette femme.

“C’est plutôt rare pour être souligné, les Grecs ont organisé un rassemblement pour soutenir leur gouvernement et pas contre le gouvernement. Autre fait rare, la gauche radicale Syriza qui est au gouvernement depuis deux semaines a réussi à accroître sa popularité parmi les électeurs”, selon notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage

En Allemagne, le climat économique se dégrade en juin, pas de miracle avec l'Euro 2024