Zone euro : l'inflation est de retour

Zone euro : l'inflation est de retour
Par Anne Glémarec avec Eurostat, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après deux mois en territoire négatif, l'inflation est redevenue positive en zone euro en juin. Mais dans l'ère post-Brexit, la politique monétaire de la BCE va aussi devoir tenir compte de la vol

PUBLICITÉ

L’inflation est repassée en territoire positif en zone euro en juin. Eurostat la donne en hausse de 0,1% sur un an, contre -0,1% le mois précédent et -0,2% en avril. C’est mieux que prévu.

Cette légère embellie est emmenée par les services, dont les prix ont augmenté de 1,1% sur un an en juin.

Et si les prix de l‘énergie continuent à reculer, leur baisse est de moindre ampleur (-6,5% en juin contre -8,1% en mai). Elle a été compensée par la hausse de 0,9% des prix des produits alimentaires, alcool et tabac inclus.

Euro area inflation up to 0.1% in June 2016 (-0.1% in May): flash estimate from #Eurostathttps://t.co/qMVJ9hAplppic.twitter.com/rD3WS26vdh

— EU_Eurostat (@EU_Eurostat) 30 juin 2016

L’inflation sous-jacente, c’est-à-dire hors alimentation, énergie, alcool et tabac, ressort quant à elle à 0,9% en juin sur un an, contre 0,8% en mai.

Le retour de l’inflation, conjugué au rebond post-Brexit des bourses européennes pourrait conduire la Banque centrale européenne à opter pour le statu quo lors de sa réunion du 21 juillet. Prendra-t-elle le risque cependant de décevoir des marchés qui ont déjà intégré le scénario d’un autre coup de pouce monétaire. Au lendemain du référendum, la BCE s‘était en effet dit prête à injecter des liquidités supplémentaires si nécessaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : l'économie israélienne en perte de vitesse

Le marché unique européen met les objectifs écologiques et numériques au centre de ses préoccupations

La Commission européenne revoit à la baisse les prévisions de croissance de l'UE et s'attend à une nouvelle baisse de l'inflation