Pétrole : Riyad et Moscou s'engagent à stabiliser les cours

Pétrole : Riyad et Moscou s'engagent à stabiliser les cours
Par Anne Glémarec avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans une déclaration commune signée en marge du G20 en Chine, l'Arabie saoudite et la Russie annoncent la création d'un groupe de travail chargé de trouver des solutions pour stopper la chute des

PUBLICITÉ

Les deux premiers producteurs d’or noir au monde, la Russie et l’Arabie saoudite, s’engagent à coopérer étroitement pour stabiliser les cours du brut.

Leurs ministres de l’Energie ont signé une déclaration commune en ce sens ce lundi, en marge du sommet du G20, en Chine. Un groupe de travail sera chargé d’examiner leurs options.

Pas de gel de la production…

La Russie et l’Arabie saoudite vont tirer parti de leurs positions de leaders du marché et de la production de pétrole,“ a expliqué Khaled al-Faleh, ministre saoudien de l’Energie, de l’Industrie et des Ressources naturelles, dont le pays est le plus gros producteur de l’OPEP. “_Nos deux pays sont animés par la même motivation qui est de stabiliser les marchés internationaux du pétrole. _”

Ni lui, ni son homologue russe n’ont évoqué le gel des niveaux de production envisagé en avril.

Nous sommes d’accord pour coordonner des actions communes visant à stabiliser les marchés du pétrole,“ a simplement dit Alexander Novak, ministre russe de l’Energie.

…Mais les marchés applaudissent

Ce rapprochement entre Riyad et Moscou a fait repasser le Brent au-dessus des 47 dollars le baril. Il a été salué par les Emirats arabes unis et le Koweit, membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Pétrole : les cours s'emballent après un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie https://t.co/bJbeC7Mbxn

— les décideurs (@les_decideurs) 5 septembre 2016

Comme la Russie, l’OPEP paie un lourd tribut à la chute des cours. Le Cartel doit en débattre fin septembre à Alger avec les producteurs non-OPEP en marge du Forum international de l’Energie.

Réunion de l'#Opep à #Alger: un accord sur le gel de la production augmenterait les prix à 60 dollars/#barilhttps://t.co/dhrWq8uIKq

— Maghreb Emergent (@maghrebemergent) 5 septembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Répartition des richesses : où les écarts sont-ils les plus criants en Europe ?

Pourquoi l'inflation est-elle plus faible en Italie que dans le reste de l'Europe ?

Comment les questions économiques européennes ont-elles évolué sous la présidence d'Ursula von der Leyen ?