EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Libre échange : le protectionnisme de Trump pourrait profiter à la Chine

Libre échange : le protectionnisme de Trump pourrait profiter à la Chine
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Pékin compte bien occuper le vide laissé par le probable retrait américain du Partenariat Transpacifique, le TPP.

PUBLICITÉ

Menacée par les recettes protectionnistes de Donald Trump, la Chine compte profiter de l’isolationnisme américain pour refaçonner le paysage des échanges économiques en Asie.

Pékin se voit déjà prendre la tête d’une zone de libre échange réunissant les 21 membres du Forum Asie-Pacifique. “La Chine croit que nous devrions élaborer un plan de travail très concret pour répondre de façon positive aux attentes de l’industrie et soutenir l‘élan de nos économies en établissant une zone de libre-échange dans la région Asie-Pacifique le plus tôt possible,“ a ainsi déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Li Baodong, lors d’une conférence de presse jeudi.

Avecle #TPP qui a peu de chances de passer, la #Chine pousse son alternative à l #APEChttps://t.co/ZaG0f5O7tchttps://t.co/1NlsAV6fqd

— AsieNews (@AsiaNews_FR) 10 novembre 2016

Ce projet pourrait en tout cas tenter les 11 pays de la région signataires du très contesté TPP (ou TPPA), le Partenariat Transpacifique avec les Etats-Unis de Barack Obama. Sa ratification, toujours en attente, semble en effet désormais compromise. Si bien sûr Donald Trump tient parole. “Nous allons tenir tête à la Chine, nous retirer du TPP qui est un autre désastre et protéger chaque emploi américain !“ avait-il promis en août dernier.

La Chine a tout intérêt à diversifier ses partenaires commerciaux, alors que
le milliardaire américain promet de décupler à 45% les droits de douane sur les importations chinoises.

Avec AFP, Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Entretiens avec des dirigeants, nominations : Donald Trump s'investit

Traité trans-Pacifique : l'émergence d'une nouvelle zone économique moderne

Le chômage dans la zone euro est au plus bas une semaine avant la décision de la BCE sur les taux d'intérêt