EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La Tunisie engrange les promesses de dons

La Tunisie engrange les promesses de dons
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Tunisie accumule les soutiens financiers lors d’une conférence internationale destinée à relancer son économie six ans après la révolution.

PUBLICITÉ

La Tunisie accumule les soutiens financiers lors d’une conférence internationale destinée à relancer son économie six ans après la révolution. Le Qatar a promis 1,25 milliard de dollars d’aide, et la France a confirmé un plan d’assistance d’un milliard d’euros d’ici 2020.

La révolution a entraîné une chute des investissements en Tunisie.

“La Tunisie a des infrastructures avancées, et une économie compétente et ouverte, qui est intégrée aux marchés mondiaux. Cela la destine à devenir une vraie destination pour les investissements et les exportations des marchés européens, arabes et africains”, a déclaré le président Beji Caïd Essebsi.

La Tunisie regrette que ses partenaires étrangers ne tiennent pas toujours leurs promesses d’aides et de dons. Certains analystes estiment que la plupart des annonces concernent des prêts, qui ne vont faire qu’accroître la dette tunisienne.

Accord de soutien du secteur privé à hauteur de 2,5 milliards d'€ de la EIB</a> en présence du chef du gouvernement <a href="https://twitter.com/YoCh_Official">YoCh_Officialpic.twitter.com/gNXzNjaasn

— Tunisia_2020 (@tunisia_2020) 29 novembre 2016

Don pour le projet de la centrale photovoltaïque tozeur 1,7M € #Tunisia2020pic.twitter.com/EHiiUaKapD

— Tunisia_2020 (@tunisia_2020) 29 novembre 2016

Don de la commission européenne de 43 M € #Tunisia2020pic.twitter.com/gKZERfI7×4

— Tunisia_2020 (@tunisia_2020) 29 novembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Prix de la bière en Europe : combien les supporters paieront-ils pendant l'Euro 2024 ?

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE