EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ryanair sur tous les fronts

Ryanair sur tous les fronts
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Baisse des tarifs, bénéfices en hausse, offre de reprise pour Alitalia, Brexit...

PUBLICITÉ

Ryanair va baisser de 9 % le prix moyen de ses billets d’ici la fin de l’année, profitant d’un bénéfice trimestriel en forte hausse.

Mais la low-cost irlandaise demeure préoccupée par l’incertitude entourant les négociations liées au Brexit. Sans visibilité, elle pourrait être contrainte d’annuler des vols :

“Les compagnies aériennes en général anticipent un an avant, donc quand nous serons en mars-avril 2018, nous devrons commencer à fixer nos horaires pour l‘été 2019. Or pour l’instant, nous n’avons aucune visibilité sur ce qu’il va se passer. Si le Royaume-Uni va rester dans le système Ciel ouvert de l’Europe ou pas”, souligne Neil Sorahan, directeur financier chez Ryanair.

Par ailleurs, la première compagnie européenne en nombre de passagers a annoncé ce lundi s‘être portée candidate à la reprise d’Alitalia.

“Il y a énormément d’opportunités en Europe en ce moment. En Italie, nous sommes déjà le premier transporteur avec 30 % de parts de marché. Et nous voyons toujours là-bas des opportunités de croissance”, indique Neil Sorahan.

Ryanair n’a pas précisé le montant de son offre de reprise pour Alitalia. La compagnie italienne, qui subit des pertes depuis des années, a été placée sous tutelle début mai après le rejet par ses salariés d’un plan de restructuration. Selon les médias italiens, la compagnie aurait déjà reçu une dizaine d’offres.

Avec AFP

La compagnie Ryanair, qui augmente ses bénéfices, est candidate à la reprise d’Alitalia https://t.co/4scK5wshRwpic.twitter.com/Z9ikOdOxhz

— Courrier picard (@CourrierPicard) 24 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Huawei visé par les Etats-Unis, Pékin en colère

Suivez en direct le Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2017

Les Etats-Unis assomment Bombardier de droits de douane