Autriche : explosion dans un terminal gazier

Autriche : explosion dans un terminal gazier
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Elle a provoqué une envolée des cours du gaz et restreint les approvisionnements en Italie et en Croatie

PUBLICITÉ

La violente explosion, suivie d'un incendie, aura été visible des kilomètres à la ronde. Elle est survenue ce mardi dans le terminal gazier de Baumgarten, à l'est de l'Autriche. Bilan : un mort et 18 blessés. Les secours ont rapidement évacué le site qui a été placé en mode sécurisé. D'après la police, il s'agit d'un accident.

Ce terminal étant l'un des principaux centres de distribution du gaz en provenance de Russie et de Norvège, des perturbations sont inévitables.

"Les livraisons de gaz en direction de l'Italie et du sud sont restreintes, a annoncé Andreas Rinofner, porte-parole de l'exploitant, Gas Connect Austria. Le marché, tous les autres fournisseurs de gaz dans les pays environnants et bien évidemment les fournisseurs intermédiaires ont tous été informés. Nous sommes en contact permanent. Quand est-ce que les opérations normales pourront reprendre ? Cela, nous ne pouvons pas le dire pour l'instant."

Le gouvernement italien a déclaré l'état d'urgence sur le gaz et puisera dans les stocks si nécessaire. Outre l'Italie, la Slovénie et la Croatie, le centre de Baumgarten approvisionne la Hongrie, la Slovaquie, mais aussi l'Allemagne et la France. Gas Connect, une filiale du groupe énergétique autrichien OMV, a eu beau assurer que le trafic vers l'ouest serait épargné, le prix du gaz s'est envolé, atteignant son plus haut niveau depuis fin 2013. A cette période de l'année, le site traite quelque six millions de mètres cubes de gaz par heure.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où la classe moyenne paie-t-elle les impôts les plus élevés et les plus bas en Europe ?

Les milléniaux, en passe de devenir la génération la plus riche de l'histoire

L'inflation a poursuivi son reflux dans la zone euro en février, revenant à 2,6% sur un an