EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Bruxelles mise sur la blockchain

Bitcoin, bitcoin, bitcoin.
Bitcoin, bitcoin, bitcoin. Tous droits réservés REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Tous droits réservés REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cette technologie pourrait transformer les modèles économiques de nombreux secteurs.

PUBLICITÉ

L'Union Européenne ne veut pas rater la révolution numérique liée à la blockchain, cette technologie qui renforce la sécurité des données et des transactions sur internet.

Bruxelles a créé un Observatoire-forum dédié à la blockchain. Un espace qui associera les autorités publiques, les régulateurs et l'industrie.

« Il nous aidera à rester au fait des développements technologiques de la blockchain et à renforcer notre engagement auprès des parties prenantes », explique Mariya Gabriel, la commissaire européenne à l’économie numérique.

« Entre l'évaluation du potentiel que représente la blockchain et l'appréhension de ses risques, nous espérons que notre expertise pourra contribuer à la construction de ce projet », précise l'eurodéputé allemand Jakob von Weizsäcker.

Santé, assurance, finance, énergie, logistique, la blockchain pourrait transformer les modèles économiques de nombreux secteurs.

Il s'agit d'une technologie de stockage et de transmission de données, transparente et sécurisée. Elle fonctionne sans contrôle central et permet, en fonction de ses applications, de se passer des intermédiaires.

Ses utilisations sont multiples, mais la plus connue est celle qui permet la création de crypto-monnaies comme le bitcoin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La blockchain et son incroyable pouvoir de tracer les aliments et les médicaments

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?

Elections : le gouvernement français fait marche arrière sur la réforme de l'assurance chômage