Washington déclenche la guerre de l'acier avec les Européens

Washington déclenche la guerre de l'acier avec les Européens
Par Euronews avec AFP, Reuters, APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré les mises en garde de Bruxelles et les négociations en coulisse, aucun accord n'a pu être trouvé avec les Américains.

PUBLICITÉ

Même si Wilbur Ross, le secrétaire américain au commerce a répété ces derniers jours que les États-Unis ne voulaient pas d'une guerre commerciale, Donald Trump a bel et bien pris sa décision : à compter de vendredi, Washington appliquera d'importants tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium européen alors que Bruxelles négociait depuis des semaines une exemption permanente.

C'est Wilbur Ross en personne qui a confirmé jeudi après-midi l'information : des taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium vont entrer en vigueur. Maigre lot de consolation pour les Européens, les mêmes sanctions s'appliqueront au Canada et au Mexique. 

En réaction, les Européens n'ont pas tardé à répondre : quelques minutes après la confirmation de Washington, Jean-Claude Juncker a déclaré que l'Union européenne imposera également des contre-mesures envers les États-Unis. "C'est un mauvais jour pour le commerce mondial", a déclaré le président de la Commission européenne. L'Europe va également saisir sur le plan juridique l'Organisation mondiale du commerce. "Il est totalement inacceptable qu'un pays impose des mesures unilatérales en matière de commerce international", a souligné Jean-Claude Juncker.

Les contre mesures évoquées par le président de la Commission sont déjà prêtes à être mise en oeuvre en guise de représailles. Il s'agit de droits de douane qui s'imposeront à hauteur de 2,8 milliards d'euros du les importations de biens de consommation américains comme les motos Harley-Davidson, les jeans, le beurre de cacahuète ou encore le bourbon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Acier et aluminium : Trump déclare la guerre

L'Allemagne enregistre une baisse de la croissance économique au dernier trimestre 2023

Guerre Israël-Hamas : l'économie israélienne en perte de vitesse