PUBLICITÉ

La crise grecque « s'achève »

La crise grecque « s'achève »
Tous droits réservés REUTERS/Alkis Konstantinidis
Tous droits réservés REUTERS/Alkis Konstantinidis
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après dix ans de crise, la Grèce va quitter la tutelle de ses créanciers. Une bonne nouvelle qui cache la réalité des conséquences de l'austérité sur la population.

PUBLICITÉ

« La crise grecque s'achève ici, cette nuit », se félicite le commissaire aux affaires économiques Pierre Moscovici.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi sur un vaste accord mettant fin, selon eux, à huit années de crise, d'austérité et de plans de sauvetage pour la Grèce. Le 20 août, Athènes ne sera plus sous la tutelle de ses créanciers : la zone euro et le FMI.

« Nous pouvons affirmer, au vu de nos analyses, que la dette grecque est désormais soutenable », a déclaré Mario Centeno, le président de l'Eurogroupe. « Nous réaffirmons notre engagement pour soutenir la Grèce et les Grecs dans les efforts qu'ils accomplissent afin de rester sur la voie d'une croissance durable. »

Des efforts, les Grecs en ont consenti, contraints par leurs créanciers de mettre en œuvre des réformes, souvent douloureuses.

Conséquence de l'austérité : les retraités ont vu leurs pensions rabotées de plus de 40 %, un tiers de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté et le taux de suicides au augmenté de plus de 35 %.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?