EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Italie : accord sur le budget controversé pour 2019

Italie : accord sur le budget controversé pour 2019
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Commission européenne voit d'un mauvais œil la hausse du déficit public, creusé à 2,4% du PIB.

PUBLICITÉ

La coalition gouvernementale italienne est parvenue in extremis à trouver un accord sur le budget 2019 et l'a présenté lundi, quelques heures avant la date limite fixée par Bruxelles.

"Nous avons réussi à tenir les comptes en ordre, tout en tenant nos promesses. Celles que nous avons faites pendant la campagne électorale, et celles qui sont inscrites dans notre accord de coalition", a déclaré le président du Conseil Giuseppe Conte, qui ne chachait pas sa fierté au terme des négociations marathon entre la Ligue et le Mouvement 5 étoiles.

Le budget italien prévoit un déficit public creusé à 2,4% du PIB (contre 0,8 % en 2018) pour financer une politique de relance promise par la coalition, dont les mesures phares sont l'instauration d'un revenu citoyen, la retraite anticipée et l'embauche de 10 000 fonctionnaires.

"Nous n'avons pas uniquement alloué plus de fonds à ce budget, nous avons aussi créé les instruments pour que ces fonds se traduisent en investissements efficaces, et dans des délais courts", a ajouté le ministre de l’Economie Giovanni Tria, partisan d'une limite des dépenses ayant dû plier devant les ambitions politiques des membres du gouvernement.

Le projet de creuser le déficit avait été critiqué par la Commission européenne, inquiète pour la dette publique du pays, l'une des plus grosses de la zone euro qu'elle juge "explosive". Mais le pouvoir à Rome ne craint pas de sortir des clous de Bruxelles et espère qu'un raz-de-marée nationaliste lors des élections européennes fera évoluer les règles en matière budgétaire.

Le gouvernement italien s'engage à faire baisser la dette publique de 130 % à 127 % du PIB en trois ans et prévoit un déficit à 2,1 % en 2020 et 1,8 % en 2021, en s'appuyant sur des prévisions de croissance jugées optimistes par les analystes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE

La Banque centrale européenne abaisse ses taux d'intérêt, conformément aux prévisions