Donald Trump accorde 6 mois de répit aux constructeurs automobiles européens

Donald Trump accorde 6 mois de répit aux constructeurs automobiles européens
Par Pierre Michaud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain a annoncé qu'il s'accordait six mois de réflexion supplémentaire avant d'imposer ou non une hausse des tarifs douaniers aux constructeurs étrangers.

PUBLICITÉ

Le secteur automobile respire. Donald Trump a annoncé vendredi qu'il se donnait six mois supplémentaires avant de décider s'il allait imposer ou non des droits de douanes aux constructeurs automobiles européens et japonais.

Un répit accueilli avec soulagement en Europe, notamment en Allemagne. Peter Altmaier, le ministre allemand de l'Economie, s'est réjoui du délai accordé par le président américain. Il ouvre la porte à la négociation d'un véritable accord douanier. Objectif de l'Union Européenne : "faire baisser à zéro les taxes sur les voitures des deux côtés de l'Atlantique",

Les Etats-Unis entendent freiner l'importation de marques étrangères dans le secteur automobile qui, selon Washington, menace la sécurité nationale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Qu'est-ce qui a rapporté le plus au cours de la dernière décennie ? : le bitcoin ou une maison à Londres ?

Toyota rappelle 280 000 véhicules aux États-Unis. Qu'en est-il en Europe ?

Dans quel pays européen a-t-on acheté le plus de voitures électriques en janvier 2024?